Des kits de protection Covid distribués aux professionnels de la santé à Verviers

Une grosse caisse de matériel de protection par personne, c'est ce que les professionnels de la santé ont pu emporter
Une grosse caisse de matériel de protection par personne, c'est ce que les professionnels de la santé ont pu emporter - © RTBF - Olivier Thunus

Des kits de protection Covid ont été distribués au personnel soignant de première ligne ce jeudi à Verviers. Des gants et des masques issus de la réserve stratégique fédérale qui étaient attendus par les médecins et infirmiers notamment.

Une grosse caisse d’environ un mètre sur quarante centimètres remplie de matériel de protection, c’est ce que chaque professionnel de la santé a pu emporter : " 1000 masques, 50 tabliers, une paire de lunettes et 400 gants par personne. C’est une distribution qui concerne 280 personnes et il y aura sans doute une deuxième vague de distribution de kits stratégiques pour les autres. Ici, les gens viennent les chercher. Il est clair que ça répond à une demande du personnel soignant ", explique Jérôme Monami, employé de la Ville, chargé de la distribution.

Ce matériel était effectivement attendu par le personnel de première ligne : " On est toujours un petit peu dans le flou sur la façon dont les choses vont évoluer dans les semaines et les mois qui viennent donc c’est important d’avoir du stock ", affirme un médecin spécialisé. " J’ai dû me fournir en pharmacie et c’est quand même assez cher donc c’est bien qu’il y ait une distribution de matériel pour pouvoir se protéger ", estime une infirmière. " C’est extrêmement important d’autant que j’ai personnellement attrapé le coronavirus et que j’ai failli y rester ", confie un médecin généraliste. " Actuellement, on ne peut pas dire qu’on manque d’équipement, maintenant s’il y a une deuxième ou une troisième vague et qu’on retrouve une situation identique à celle de mars, ce sera vraiment utile ", ajoute une gynécologue obstétricienne.

Du matériel qui, estiment-ils, devrait leur permettre de tenir quelques mois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK