Des infirmières du CHC MontLégia dénoncent leurs conditions de travail

Des infirmières du CHC MontLégia dénoncent leurs conditions de travail
Des infirmières du CHC MontLégia dénoncent leurs conditions de travail - © Tous droits réservés

Les infirmières et infirmiers du bloc opératoire et du réveil du CHC MontLégia sont en grève ce mardi matin. Un bref arrêt de travail d’une heure, entre 7h30 et 8h30, pour dénoncer leurs conditions de travail. Une action soutenue par le syndicat CNE.

Le nouvel hôpital du MontLégia a ouvert il y a un peu plus d’un an, dans les tout premiers jours de la crise sanitaire. La plupart des interventions chirurgicales étaient alors reportées. Les infirmiers du bloc opératoire ont donc été appelés en renfort dans d’autres équipes, pour faire face à la crise.

"Il aurait fallu, qu’on puisse nous former dans les disciplines qu’on ne connaissait pas"

Le MontLégia c’est la fusion de 3 anciennes cliniques liégeoises. Et dans la précipitation, le personnel n’a pas vraiment eu le temps de prendre ses marques. " Quand les vagues covid sont passées, l’activité opératoire a repris à 100%. Il n’y a pas eu de transition entre les deux ", explique Claire, une infirmière gréviste. " Ça a été extrêmement difficile à gérer pour les équipes, car avant, on ne faisait pas de toutes les chirurgies sur tous les sites. Donc pour bien faire, il aurait fallu, qu’on puisse nous former dans les disciplines qu’on ne connaissait pas. Ça n’a pas été fait et ça a généré un sentiment d’insécurité pour le personnel ".

"Sept personnes se préparent à partir et on ne sait pas si elles seront remplacées"

A cause du report de nombreuses opérations, l’emploi du temps est à présent très chargé. Les infirmiers grévistes estiment qu’ils sont bien trop peu nombreux pour faire face à cette situation. " Il y a un manque de personnel, en particulier les après-midi où les urgences s’accumulent ", raconte Claire. " Il y a un turnover très important dans l’équipe. C’est une grosse équipe, mais 7 personnes se préparent à partir et on ne sait pas si elles seront remplacées. Pourtant on est déjà en souffrance, donc cela nous fait peur pour la suite ".


►►► À lire aussi : CHR de Liège : des patients atteints de mucoviscidose manifestent pour poursuivre leurs soins au MontLegia


Les grévistes précisent qu’ils ont déjà rencontré la direction à plusieurs reprises, mais selon eux, les réponses obtenues ne sont pas suffisantes.

L’arrêt de travail de ce mardi matin doit durer une heure seulement. Les infirmières et infirmiers concernés expliquent qu’ils ne veulent pas " prendre en otage " les patients.

 

Sur le même sujet: JT 25/01/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK