Des indépendants s'inquiètent de ne pas encore avoir reçu l'indemnité compensatoire wallonne de 5000 euros

La terrasse du restaurant de Gigi Teheux à Liège, en d'autres temps
La terrasse du restaurant de Gigi Teheux à Liège, en d'autres temps - © Facebook - Les Saintes Chéries

Le 18 mars dernier, le gouvernement wallon décidait notamment d’instituer une indemnité compensatoire de 5000 euros pour les entreprises totalement fermées ou à l’arrêt à la suite des décisions du Conseil national de sécurité. La restauration, l’hébergement, les activités des agences de voyages, voyagistes, services de réservation et activités connexes ainsi que le commerce de détail étaient alors concernés.

De nombreuses entreprises et indépendants attendent toujours de recevoir cette indemnité et s'inquiètent. Le gouvernement wallon se montre rassurant: un petit quart des demandes a été suivi de payements, le reste est en cours.

Un "coup de gueule"

Restauratrice à Liège, Gigi Teheux vient de lancer un "coup de gueule" sur Facebook : " J’ai fait la demande le 27 mars. On n’a toujours rien touché. Je ne suis pas la seule dans le cas. La comptabilité a essayé de téléphoner plusieurs fois à la Région wallonne : on ne répond pas. En attendant toutes les factures tombent, les frais fixes et tout ça. Ma TVA vient de tomber en plus. La Région wallonne étudie cas par cas et demande des documents complémentaires. Moi, ils ne me l’ont pas encore demandé mais, en attendant, la prime n’est toujours pas touchée. "

Un sentiment d'abandon

Marc Buchet est chocolatier, hôtelier et restaurateur à Spa, il est dans le même cas : " Je possède plusieurs sociétés et aucune de ces sociétés ne l’a reçue actuellement. Je n’ai plus de nouvelles, c’est ça qui est vraiment frustrant. On ne sait pas si ce qu’on a rempli est juste ou pas juste. Franchement, il y a un sentiment d’abandon et de déception. La majorité des personnes indépendantes que je connais n’ont pas touché. J’ai deux cas, je sais que deux personnes l’ont reçue. Nous recevons des échéances bancaires et, évidemment, cela pose problème : les intérêts sont toujours dus et ils sont conséquents." S’ajoute l’incertitude concernant une possible date de réouverture et les conditions qui entoureront la reprise : "Je pense qu’il n’y a vraiment aucune vision à long terme, en disant " Voilà nous allons essayer de faire ceci ou cela". Nous laisser avec ce point d’interrogation au-dessus de la tête, c’est vraiment dramatique. "

Gigi Teheux se montre même pessimiste : "Je comprends qu’il y a beaucoup de demandes. Mais on va arriver au déconfinement et reprendre nos entreprises. Est-ce qu’on l’aura ? On est dans le flou artistique et j’ai vraiment l’impression qu’on n’aura rien. Ou alors, on la recevra quand on aura recommencé notre entreprise mais ce n’est pas le but. C’est pour nous aider à survivre pendant cette période de confinement."

15.000 payements effectués jusqu'à présent

Le gouvernement wallon rassure. Il indique que 62.000 demandes ont été introduites depuis l'ouverture de la plateforme automatisée le 27 mars. Jusqu'ici, il n'y a eu qu'une cinquantaine de refus, un total de 15.000 payements a été effectué et la cadence doit s'accélérer cette semaine. L'exécutif régional précise encore que 32.000 personnes ont reçu par email des demandes d'informations complémentaires il y a une dizaine de jours, que 18.000 ont déjà répondu et que leurs demandes sont en cours de traitement. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK