Des délais, pour des funérailles à Robertmont ? Longs, mais pas "anormalement" longs

L'intercommunale Neomansio remplace actuellement deux de ses quatre unités de crémation
L'intercommunale Neomansio remplace actuellement deux de ses quatre unités de crémation - © Neomansio

Les liégeois se plaignent souvent des délais, qui leur paraissent interminables, pour organiser des obsèques à Robertmont. C’est le cas, actuellement. Et pourtant, renseignements pris, le temps d’attente est en ce moment de moins d’une semaine. La fête de Toussaint est tombée cette année un vendredi, ce qui a donc entraîné une suite de trois jours "sans", ce qui peut expliquer, ponctuellement, l’un ou l’autre retard à incinérer.

Pour le reste, depuis avril, l’intercommunale Neomansio procède au remplacement de deux de ses quatre unités de crémation. Mais quotidiennement, trois fours restent opérationnels. Les travaux devraient être terminés en décembre, soit avant le traditionnel pic saisonnier de janvier et février.

Selon son directeur, le centre funéraire n’est pas seul en cause. Des dates sont parfois disponibles, mais elles ne conviennent pas à la société de pompes funèbres, parfois retenue par d’autres funérailles. Parfois, il est compliqué de coordonner les intervenants, s’il faut, par exemple, un prêtre pour des absoutes, ou un employé du cimetière pour ouvrir le caveau pour déposer l’urne avec les cendres. Trouver le bon moment pour des obsèques, ça tient parfois du casse-tête.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK