Des conteneurs aménagés pour les visites aux résidents des maisons de repos

Permettre aux résidents de maisons de repos de s’entretenir avec un membre de leurs familles, en toute sécurité sanitaire, dans des conteneurs spécialement aménagés, c’est l’idée qu’a eue une société de Sprimont. Active au départ dans l’aménagement d’espaces pour l’événementiel, Stay Safe s’est lancée dans la réalisation de systèmes de protection contre le covid-19. Elle ainsi imaginé des "parloirs" sécurisés.

Un prototype à Horion-Hozémont

Le premier conteneur a été installé devant la maison de repos "Les Buissonnets" à Horion-Hozémont (Grâce-Hollogne). Les visites ont débuté ce jeudi.

En concevant l’aménagement de ces modules extérieurs, Stay Safe a cherché à donner de la convivialité et une certaine intimité aux visites, tout en protégeant la maison de repos, son personnel, les résidents et leurs visiteurs.

"Les aménagements intérieurs consistent à installer une cloison en plexiglas au milieu du container, des rampes d’accès pour les personnes à mobilité réduite et un parlophone avec une vraie sonorisation et un vrai micro, ce qui permet d’avoir une vraie entente et une vraie écoute dans ce container.", explique Vincent Bair de Stay Safe. Il ajoute avoir déjà enregistré des marques d’intérêt : "Nous avons déjà des appels, nous avons déjà quelques mails, mais on est ici sur le prototype et je pense que c’est un vrai succès."

Nous avons pu le vérifier auprès d’Anny Proesman, une des résidentes de la maison de repos "Les Buissonnets", à la sortie de la visite que son fils lui a rendue ce jeudi en début d’après-midi : "J’avais la chance d’avoir une chambre qui donnait sur le parking et il venait un petit coucou de temps en temps. Mais avec ceci, on est plus proche." Son fils, François Robert confirme : "Par la fenêtre, c’était quand même moins personnel que ceci. Par la fenêtre, on est obligé de crier, elle n’entend pas bien… C’était vraiment bien ceci, c’était très différent." Malgré le plexiglas, ils ont pu retrouver une certaine intimité. "J’ai demandé des nouvelles des enfants, des petits-enfants, des arrière-petits-enfants, des chiens, comme s’il était à côté de moi.", confie Anny Proesman.

Cinq visites programmables chaque jour

Alexandra Eycken, la directrice de la maison de repos, précise que cinq visites seront possibles par jour, avec un seul visiteur à la fois par résident : "Les visites vont s’organiser par tranches d’une heure. Le résident pourra rester quinze minutes avec son proche et puis il faudra un temps de désinfection de la pièce."

Aurait-il été possible d’aménager un espace qui aurait permis de telles visites à l’intérieur de la maison ? "Je pense que ce n’était pas prudent d’organiser des visites à l’intérieur de l’institution pour l’instant. La solution extérieure était la meilleure solution dans la situation actuelle.", répond Alexandra Eycken.

2 images
Le conteneur devant la maison de repos © RTBF - Martial Giot

Comines-Warneton : des visites au home permises sous une tonnelle aménagée (JT du 20/04/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK