Des centaines de tonnes de cuivre ont été volées dans un haut-fourneau d'Ougrée

Entre 400 et 500 tonnes de cuivre ont été volées au haut fourneau d'Ougrée, près de Seraing. Les faits se sont vraisemblablement produit entre fin 2011 et début 2013 mais ils viennent seulement d'être découverts. Un vol qui intrigue car il s'agit de près de 250 plaques de refroidissement du haut fourneau, non, visibles de l'extérieur. Elles ont la taille d'un homme et pèsent jusqu'à deux tonnes chacune. Il a donc fallu des engins lourds pour les enlever et les transporter. Un vol rentable pour ses auteurs puisque la valeur de revente est estimée à trois millions d'euros.

Vols organisés ?

Arcelor Mittal a en tout cas déposé plainte à la police de Seraing, c'est ce que confirme son chef de corps, le commissaire divisionnaire Yves Hendrix : "La police locale de Seraing-Neupré a été informée de ce vol, comme il y en a régulièrement. Une information judiciaire a été ouverte et une enquête est en cours, en collaboration avec la police fédérale. Sur le site d'Arcelor, il y a une partie active et une non-active, donc le site est réellement ouvert. Il y a manifestement des équipes spécialisées qui pratiquent le démontage de ces matériaux ferreux. Il s'agit de vols organisés avec des équipes qui travaillent de nuit pour démonter le matériel et le revendre. Je pense qu'il s'agit d'organisation internationale, avec une main d'oeuvre qui vient de l'étranger".

Revente à l'étranger

Ce qui tend à renforcer cette hypothèse, c'est qu'en Belgique, la police contrôle régulièrement le milieu des ferrailleurs : "Comme il y a une organisation bien installée au niveau de la police pour ces contrôles, on est plus ici sur des plateformes notamment d'échanges internationaux et de revente vers les pays extérieurs. Les frontières sont très proches en région liégeoise et ça, ça échappe effectivement à notre contrôle, en tout cas au niveau d'une police locale", précise encore le commissaire divisionnaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK