Des bougies pour protéger les vignes de Herve

Des bougies pour protéger les vignes de Herve
Des bougies pour protéger les vignes de Herve - © Coopérative Vin du Pays de Herve

C’est une livraison particulière qui a été faite en début de semaine à la coopérative Vin du pays de Herve : des centaines de grosses bougies destinées à protéger les vignes en cas gel important au printemps. Car la saison la plus délicate, c’est effectivement le début du printemps.

A ce moment-là, la vigne est un peu comme un nouveau-né. Les bourgeons en formation se développent et perdent leur protection hivernale. Ça se passe généralement au mois d’avril. Et à ce moment-là, le retour du gel peut être fatal. Et donc anéantir toute chance d’avoir des raisins.

"Ça s’appelle le débourrement, explique Michel Schoonbroodt, le directeur de la coopérative. Les vignes perdent leur protection, qu’on appelle la bourre. S’il y a un gel après cette période de protection, la production de ce pied de vigne est perdue.

C'est un investissement important pour une petite coopérative mais indispensable pour protéger la production naissante. La perte de la production annuelle est un risque que la coopérative ne veut pas prendre.

Il existe d’autres méthodes pour préserver la vigne. "Mais ces bougies que nous venons de recevoir, précise Michel Schoonbroodt, sont la manière la plus économique et la plus facile pour nous".

Facile ? Pas tant que ça… L’organisation en cas de gel sera rigoureuse.

Des commandos "bougies"

En cas de gel, des dizaines de coopérateurs seront rappelés pour allumer les bougies. "Nous allons disposer ces bougies à l’avance dans les rangs de vignes ; nous allons avoir un système de monitoring des températures en temps réel, un système qui va même nous réveiller en cas de températures trop basses, un ou deux degrés, parce qu’il faudra avoir sur place des groupes d’interventions contre le gel : 5 à 10 personnes sur chaque parcelle pour aller allumer toutes les bougies. Et cette opération devra se faire à partir de 4 ou 5 heures du matin, jusqu’au lever du soleil.

Les viticulteurs devront être attentifs jusqu’à la fin des Saints de Glace, après le 15 mai et avoir alors un peu de répit.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK