Des absences généralement autorisées pour les élèves manifestant pour le climat

Ils étaient plus de 12.000 il y a quelques jours à manifester pour le climat à Bruxelles
Ils étaient plus de 12.000 il y a quelques jours à manifester pour le climat à Bruxelles - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Plusieurs milliers d'étudiants sont attendus au centre de Liège ce jeudi entre 12 et 14h. Il s'agit d'un rassemblement de sensibilisation en faveur du climat organisé à l'initiative des élèves eux-mêmes. Un autre rassemblement, mais sous forme cette fois de manifestation dans les rues liégeoises, est aussi programmé le 31 janvier.

Les participants ne seront donc pas aux cours à ce moment-là et selon les écoles, le soutien à ces actions est plus ou moins marqué.

Généralement, les écoles liégeoises ont accueilli plutôt favorablement l'initiative estudiantine et ont souvent autorisé leurs élèves du cycle supérieur à se joindre aux actions. Là où cela a été le plus simple, c'est dans l'enseignement communal. Les professeurs sont en formation ce jour-là et donc les élèves... en congé.

Dans l'enseignement de la Communauté française, les directions n'ont pas été autorisées à s'exprimer sur le sujet mais moyennant une autorisation parentale, il n'y aura pas de problème pour les élèves les plus âgés.

Au Collège Saint-Benoît - Saint-Servais, tout s'est fait en concertation avec les élèves : " Dans notre école nous avons décidé de permettre aux élèves de cinquième et de sixième de participer à cette manifestation avec l’accord des parents. Les élèves qui n’auront pas obtenu cet accord seront pris en charge par l’école, par les surveillants et par les enseignants, au sein de l’école. S’ils ont l’accord des parents, nous avons décidé de ne pas prendre en considération cette absence à la seule condition que les élèves rentrent tout de suite après la manifestation. C’est la condition sine qua non pour que ceci ne soit pas une absence irrégulière ", détaille Michel Ruisseau, directeur général.

Quant à la manifestation du 31 janvier : " Nous nous sommes en réflexion avec l’ensemble des délégués de l’école. Vraisemblablement certaines classes seront accompagnés par des enseignants qui eux aussi se mobilisent par rapport à cette manifestation ", précise-t-il. Une autorisation qui concerne les élèves de cinquième et de sixième année.

Au Collège Saint Louis par contre, les autorisations sont plus nuancées : " Nous avons vu les élèves, étant donné que ce sont les élèves du collège qui sont à la base de la manifestation du 31 janvier. Il faut savoir que de leur côté, ils ont considéré qu’une conscientisation de classe était importante et ils avaient l’impression que pour ce jeudi, ce serait trop juste. Nous soutenons tout à fait le mouvement dans son ensemble et nous leur avons simplement demandé, à ce moment-là, de se centrer uniquement sur le jeudi 31. Dans la mesure où finalement l’objectif d’une école c’est quand même de scolariser, il est important pour nous que les élèves soient en classe et qu’on n’ait pas une succession de jeudi qui soit perturbés. Et si certains sont quand même absents ce jeudi, à ce moment-là il faudra un mot d’excuse de la part des parents, qui prennent la responsabilité que leur enfant s’absente de l’école. Il faut savoir que de toute façon les cours auront lieu tout à fait normalement ", prévient la directrice Anne-Françoise Focroulle. Et dans ce cas, l'absence sera comptabilisée.

Journal télévisé 23/01/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK