Déneiger les pistes cyclables ? Les liégeois devraient commencer à y penser

Du matériel adapté existe: l'exemple de la brosse de Metz Mobilité
2 images
Du matériel adapté existe: l'exemple de la brosse de Metz Mobilité - © MetzMobilité

C'est la conseillère communale Céline Lambeau, du groupe VeGa, qui pose la question: qu'est-ce qui est prévu dans le plan hiver de la ville pour déneiger spécifiquement les pistes cyclables ? Spécifiquement, pas grand chose. Les deux-roues appartiennent à la catégorie des usagers faibles, comme les piétons. A ce titre, les espaces qu'ils utilisent sont salés à la main ou à la brouette, comme les ponts, par exemple.

Mais faut-il s'en satisfaire ? Selon Céline Lambeau, "souvent, lorsque les gens balayent leur trottoir, ils repoussent la neige vers la chaussée, vers les rigoles, mais, fréquemment ils forment des amas sur les couloirs réservés aux cyclistes, qui deviennent très difficilement praticables". Or, le plan de mobilité de l'agglomération prévoit d'atteindre, dans une dizaine d'années, une proportion d'un déplacement sur dix à vélo. Pour atteindre cet objectif, il faut pouvoir rouler en "quatre saisons".

 

Il ne faut pas croire que ce soit simplissime de dégager les pistes cyclables. Le modèle classique de chasse-neige à lame, outre le problème de la largeur, risque de laisser une couche de glace après raclage. Et le sel en grain n'est pas des plus efficace: c'est le frottement des pneus de voitures qui accélère la fonte, sur les voiries. Le passage de quelques bicyclettes ne suffit pas. C'est la raison pour laquelle les municipalités préfèrent généralement des petits engins avec une brosse rotative à l'avant, et un réservoir à saumure liquide à l'arrière. Les strasbourgeois et les messins disposent de ce genre d'équipements. Ce n'est donc pas dans le grand nord, uniquement. Et d'ailleurs, à quelques kilomètres d'ici, les autorités maastrichtoises ont prévu d'utiliser, ce mardi matin, quatre de ces sneeuw veegmachine, et de traiter le réseau cyclable en priorité, avant les routes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK