Démission de Jean-Marie Heyne au conseil communal de Remicourt

Démission de Jean-Marie Heyne au conseil communal de Remicourt
Démission de Jean-Marie Heyne au conseil communal de Remicourt - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Après une mandature mouvementée avec une motion de méfiance individuelle qui a éjecté l'ancien bourgmestre libéral Thierry Missaire et une campagne électorale où 7 listes se présentaient au suffrage de l'électeur, le pacte de majorité ne passe pas chez certains élus. Ce pacte est synonyme de retour pour " Renouveau " du bourgmestre évincé, Thierry Missaire, avec dans ses bagages, les socialistes. Mais pas tous : Jean-Marie Heyne, deuxième score de sa liste, n'en sera pas. Après plus de 30 ans de vie politique d'échevin à bourgmestre, il a remis sa démission ce lundi. Il ne siégera pas dans le nouveau collège ni même au conseil communal. " Je ne cautionne pas la coalition qui est faite parce qu’elle ne me paraît pas la meilleure piste pour l’avenir de Remicourt. Je pense qu’il y avait moyen de faire une majorité plus progressiste que celle qu’on est en train de mettre en place avec comme patron, le bourgmestre qui avait été déchu. Quand on déchoit un bourgmestre de ces fonctions, je pense qu’il y a des raisons sérieuses. Comme lui non plus ne me veut pas au sein d'un collège, et je me sens flatté d'ailleurs, j’ai décidé de ne plus siéger au conseil communal " explique le bourgmestre sortant. Et d’ajouter avec une pointe d’amertume : " je suis surtout amer parce que la dernière mandature a été vraiment catastrophique avec constamment des coups sous la ceinture et des mensonges. J'ai toujours défendu des valeurs que j’ai pu retrouver ces dernières années au travers des décisions de notre conseil communal. "

Son suppléant, Marcel Renquin, lui non plus n'en veut pas. Il reste logique avec lui-même puisqu'il avait voté la motion de méfiance vis-à-vis de Thierry Missaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK