Déluge d'eau, de grêlons et de boue sur Donceel, Remicourt, Momalle, Faimes, Verlaine

Un violent orage s'est abattu sur la Hesbaye liégeoise ce mercredi en fin d'après-midi. Les secours sont intervenus dans plusieurs communes de l'arrondissement de Huy-Waremme, notamment Remicourt, Faimes, Donceel ou encore Verlaine.

Les pompiers ont indiqué être submergés par les appels, principalement pour des inondations, des arbres à évacuer de la chaussée et des toitures endommagées ou arrachées. Les interventions se sont multipliées dès le début de la soirée. Les orages intenses ont créé des situations chaotiques, notamment à Donceel.

Des grêlons comme des pièces de deux Euros

Rue Joseph Joirkin, la boue a dévalé des champs vers les maisons en contrebas nous a raconté une habitante toujours occupée à 23 heures à nettoyer sa maison : "Il est tombé des grêlons larges comme des pièces de deux Euros". L'eau est montée jusqu'à cinq centimètres au-dessus de son seuil et a envahi son rez-de-chaussée. Un torrent de boue a arraché l'empierrement de son allée de garage. 

A quelques kilomètres de là, rue Pissoule à Momalle, l'eau a atteint une profondeur de plus de cinquante centimètres dans les caves et les garages d'une habitation que nous avons pu visiter. Les occupants étaient occupés à en sortir leurs biens. "Les chaudières, les frigos, tout ça est fichu" déplore le propriétaire. Un voisin nous fait remarquer que c'est la deuxième inondation qui survient à cet endroit en une dizaine d'années.

Des coulées de boue ont traversé une bonne partie de la commune

"Il y a eu beaucoup d'eau sur très peu de temps et des coulées de boue ont traversé une bonne partie de la commune" raconte Philippe Mordant, le bourgmestre de Donceel. "Des trottoirs sont arrachés et des voiries sont fermées à la circulation pour permettre aux citoyens de travailler. Nous sommes désabusés et le travail de déblayage ne fait que commencer".

Ce travail  continuera durant la journée de jeudi. Les pompiers de la zone de secours Hesbaye aussi s'attendaient à passer une nuit mouvementée. Vers 22H00 et alors que le nombre d'interventions était déjà élevé, 28 hommes devaient encore se rendre à plusieurs endroits pour venir en aide aux citoyens.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK