Déchets nucléaires dans le massif schisteux de Stavelot? "C'est non" pour Malmedy

Déchets nucléaires dans le massif schisteux de Stavelot? "C'est non" pour Malmedy (illustration)
Déchets nucléaires dans le massif schisteux de Stavelot? "C'est non" pour Malmedy (illustration) - © OLIVIER LABAN-MATTEI - AFP

Des déchets nucléaires seront-ils un jour enfouis dans le massif schisteux de l'est de la province de Liège? Pour l'instant, ce n'est qu'une ligne dans les 118 pages que l'ONDRAF soumet au gouvernement fédéral. Mais cette ligne fait déjà réagir. L'ONDRAF est en train de recueillir les avis.

A Malmedy, on a déjà répondu: c'est non.

Pour l'instant, ses déchets nucléaires, la Belgique les entrepose en surface. Mais c'est du provisoire. Il faut une solution sûre pour plusieurs milliers d'années.


►►► À lire aussi : Faut-il enfouir nos déchets nucléaires ?


Ces déchets sont gérés par l'ONDRAF. L'organisme préconise de les stocker dans des galeries à cinq ou six cents mètres sous terre. Un paragraphe de son rapport évoque le massif schisteux de Stavelot et ses caractéristiques favorables.

On ne peut pas imposer aux communes ce type de déchets

C'est écrit au conditionnel, mais dans l'ancienne principauté, les boucliers se lèvent déjà. Jean-Paul Bastin, bourgmestre de Malmedy: "On n'a pas envie d'avoir ce site ici. C'est la réponse à la consultation lancée par l'ONDRAF. La position qui a été soumise au conseil communal et qui sera envoyée à l'ONDRAF, c'est qu'ils ne perdent pas leur temps en étudiant une hypothèse qui, in fine, ne serait pas validée puisque, d'après les informations que nous avons, on ne peut pas imposer aux communes ce type de déchets".

Cette résolution malmedienne ne sera pas contraignante. C'est le tout début de la réflexion. Notez que l'ONDRAF recueille jusqu'au 13 juin vos avis sur la façon de stocker les déchets nucléaires.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK