Décès en prison de Kathrin Hilpert, trois mois après sa condamnation à la perpétuité

Trois mois après sa condamnation à la prison à perpétuité, Kathrin Hilpert est décédée à la prison de Lantin. Cette ressortissante allemande et son fils avaient été reconnus coupables en septembre dernier de l’assassinat du compagnon de cette dame. Ils avaient respectivement été condamnés à la peine maximale et à 30 ans de prison par la cour d'assises de Liège, qui se tenait pour la première fois à Eupen.

Cette mort est d’origine naturelle, c’est ce que confirme le parquet de Liège, qui indique qu’aucun élément ne laisse penser à une mort suspecte. Son corps sans vie a été retrouvé dans sa cellule à Lantin.

Déjà, lors du procès d’assises il y a 3 mois, cette dame d’une cinquantaine d’années avait eu des soucis de santé, notamment des problèmes de cœur. Elle avait également un cancer qu’elle tentait de combattre.

Elle était donc incarcérée pour l’assassinat en janvier 2018 de son compagnon, un chauffeur routier originaire de la Calamine. Cette nuit-là, la victime avait été tuée à coups de hache. C’est elle qui avait prémédité le crime, acheté l’arme. Son fils avait lui porté les coups mortels, tout cela pour une sombre question d’argent. Ils avaient alors pris la fuite. Le corps du chauffeur routier n’avait été retrouvé à son domicile d’Eupen qu’un mois plus tard par ses frères et sœurs, inquiets de ne plus avoir de ses nouvelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK