Décès de Jules Raskin, qui fut le dernier conseiller communal communiste à Liège

Jules Raskin, conseiller communal de Liège de 1964 à 1982 et de 1985 à 1988
Jules Raskin, conseiller communal de Liège de 1964 à 1982 et de 1985 à 1988 - © sonuma

"Un vilain coco", c'est ce qu'un journaliste lance à la tête de Jules Raskin, lors d'un débat préélectoral, à la fin des années quatre-vingts: il faut dire que, quelques semaines auparavant, cet élu communiste a été le seul, parmi une cinquantaine de conseillers communaux, à voter contre une ixième version d'un plan d'assainissement. C'est loin d'être la dernière.... Mais lors du scrutin qui suit, il ne parvient pas à conserver son siège, et le parti à la faucille et au marteau disparaît de l'hôtel de ville.

Avocat de formation, né en 1929, son envergure professionnelle et politique a dépassé largement le cadre local.

Il a été le défenseur -et l'ami- de l'homme qui allait devenir le premier premier ministre congolais d'après l'indépendance, Patrice Lumumba, qui a quelques fois logé chez lui, et qu'il a enmené, un jour, auprès du photographe du Grand Bazar, pour réaliser son portrait officiel.

Il a plaidé pour les fellagha algériens. Et lors du procès d'un de ces combattants  devant un tribunal français, à la veille d'une audience, il est interdit de séjour sur le territoire de la république....

Il a encore été le conseil de la veuve du député sérésien Lahaut, assassiné lors de la douloureuse "question royale". Et c'est grâce à sa sagacité que la vérité sur les commanditaires du meurtre a fini par éclater, grâce à la copie certifiée conforme du dossier répressif, conservée dans ses archives personnelles, ce qui a permis une relecture de l'enquête malgré la perte de l'originial au palais de justice....

Franc-maçon déclaré alors que ce n'est pas vraiment admis par les camarades soviétiques, il participe à la fondation de l'association des juristes démocrates, qui a pris ensuite une envergure internationale. C'est au nom de cette organisation que, pendant la période des attentats des Cellules Communistes Combattantes, il alerte l'opinion publique contre les dérives sécuritaires de la gendarmerie, et les menaces qu'elles font peser sur les libertés. Des propos qui, en ces temps de résurgences terroristes, résonnent d'une étonnante actualité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK