Début de la campagne annuelle de l'opération 11.11.11

L'opération 11.11.11 débute ce 7 novembre
L'opération 11.11.11 débute ce 7 novembre - © RTBF - Martial Giot

L’opération 11.11.11 est de retour, à partir de ce 7 novembre et jusqu’au 17. Cette campagne de solidarité internationale est organisée annuellement par le CNCD-11.11.11, le Centre national de coopération au développement, qui fédère 90 ONG belges.

En 2018, la solidarité des Belges lui a permis au CNCD-11.11.11 de financer plus de 200 projets dans une quarantaine de pays en développement.

Une apicultrice de Welkenraedt, témoin en Bolivie

L’été dernier, Christiane Levaux, une habitante de Welkenraedt, a pu, grâce à Miel Maya Honing, partir en Bolivie et découvrir le travail de cette ONG auprès d’apiculteurs locaux. "Je suis apicultrice, mais nouvelle apicultrice, depuis 3 ans, et c’est l’échange Nord-Sud qui m’a intéressée, de voir les choses sous un autre angle.", explique Christiane Levaux, "On a été accueillis par des apiculteurs, qui font partie d’associations. On est allés aussi dans les ruchers. Donc on a vu les différentes façons de travailler, qui sont fort similaires aux nôtres. Mais ils ont besoin de structures, de soutien, ce que Miel Maya peut donner quoi. Elle apporte vraiment ça : des formations, de l’aide, etc. La grosse difficulté aussi, c’est que chez certains, les ruches sont vraiment près du domicile, mais il y en a aussi beaucoup où on doit faire des kilomètres et des kilomètres, donc ils n’ont pas un contact direct permanent avec leurs ruches et ils doivent avoir une vision beaucoup plus à long terme de la gestion des ruches."

La justice fiscale mise en avant

Chaque année à l’occasion de sa campagne de collecte de fonds, le CNCD-11.11.11 met certaines thématiques en exergue. Cette année, ce sont le réchauffement climatique et la justice fiscale. A propos de cette dernière, Laura Lentini, chargée de campagne pour la province de Liège et la Communauté germanophone, explique : "La fiscalité, c’est vraiment un des grands outils de répartition des richesses. Les grosses firmes transnationales, les trente dernières années, leur bénéfice net a plus que triplé. Or, leur contribution au pot commun, par contre, diminue, puisqu’on diminue de plus en plus le taux d’imposition sur les bénéfices des grosses entreprises et, en plus de cela, elles peuvent bénéficier de toute une série de dispositifs légaux d’optimisation fiscale. Cela grève vraiment la puissance des états qui sont privés de ressources assez conséquentes et qui pourraient permettre le développement dans les pays du Sud, évidemment, mais partout dans le monde en fait."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK