Début d'enquête publique pour le projet de Plan Urbain de Mobilité de l'Agglomération de Liège

Début d'enquête publique pour le projet de Plan Urbain de Mobilité de l'Agglomération de Liège
Début d'enquête publique pour le projet de Plan Urbain de Mobilité de l'Agglomération de Liège - © RTBF - Martial Giot

Le projet de Plan Urbain de Mobilité de l'Agglomération de Liège est soumis à enquête publique depuis ce 12 novembre. Jusqu'au 7 janvier prochain, les habitants des 24 communes de l'arrondissement de Liège peuvent le consulter et dire ce qu'ils en pensent.

Une première mouture a été élaborée en 2008. Elle n'a jamais été formellement adoptée mais elle a tout de même influencé la vision de la mobilité en région liégeoise. Ce PUM de Liège reste le seul en Wallonie. Actualisé, il est donc à présent soumis aux avis de la population.

Il s'agit de développer, à l'horizon 2030, une stratégie de la mobilité à l'échelle de l'arrondissement de Liège. "Les limites communales n'ont pas beaucoup de réalité dans notre comportement de tous les jours et les analyses qu'on a faites en matière de mobilité le confirment tout à fait.", explique Didier Castagne du SPW Mobilité, "85% des déplacements à l'échelle de la province se font dans l'arrondissement de Liège. Et dans l'arrondissement de Liège lui-même, 85% des déplacements se font dans la zone centrale de l'arrondissement. C'est vraiment à cette échelle-là qu'il faut travailler."

Les 24 communes concernées sont donc: Ans, Awans, Aywaille, Bassenge, Beyne-Heusay, Blegny, Chaudfontaine, Comblain-au-Pont, Dalhem, Esneux, Flémalle, Fléron, Grâce-Hollogne, Herstal, Juprelle, Liège, Neupré, Oupeye, Saint-Nicolas, Seraing, Soumagne, Sprimont, Trooz et Visé.

Les objectifs du PUM     

"Les objectifs sont d'arriver à concilier les besoins de l'arrondissement définis dans le cadre du schéma de développement de l'arrondissement de Liège avec la mobilité qui est nécessaire pour faire en sorte que ça tourne mieux demain c'est-à-dire en réduisant la part des modes les plus nuisibles au niveau environnemental et en augmentant par contre les transports en commun, la mobilité active, etc... Tout cela à l'horizon 2030.", poursuit Didier Castagne, "Il n'y aura pas une solution miracle, mais pour pouvoir mieux se déplacer demain, il faut faire en sorte de modifier nos comportements et de beaucoup mieux combiner les modes de déplacements qu'aujourd'hui. Il s'agit de faire changer les mentalités et de mettre en place des actions qui ne coûtent pas nécessairement très cher mais qui demandent à des tas de gens, à des tas d'institutions, des entreprises et autres, de se parler et de prendre en compte de façon indispensable la manière de mieux s'organiser, par exemple pour que l'effet d'heure de pointe soit beaucoup moins important demain qu'aujourd'hui, faire en sorte aussi de renforcer la multi-modalité, l'utilisation multiple de la voiture, la voiture partagée.

La participation des citoyens

"Ça ne peut fonctionner que s'il y a une adhésion des citoyens et donc il va de soi que la stratégie tiendra compte des avis qui seront remis par les citoyens.", poursuit Didier Castagne.

Pour consulter le projet de Plan Urbain de Mobilité de l'Agglomération de Liège, les habitants des 24 communes concernées ont plusieurs possibilités. "Nous avons mis en place un questionnaire informatique pour répondre et nous incitons très fort la population à y recourir.", répond Didier Castagne, "Vous verrez une fois que vous êtes sur le site que tout s'y trouve, tous les documents, toutes les synthèses... Il est aussi possible d'aller dans votre administration communale ainsi qu'à l'Espace Wallonie de Liège, les lundis et jeudis. Le gros avantage de la permanence de l'Espace Wallonie, c'est que nous sommes à la disposition du public pour toute explication plus technique."

L'adresse du site internet consacré au projet de Plan Urbain de Mobilité de l'Agglomération de Liège est: http://mobilite.wallonie.be/PUM-Liege

 

        

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK