Au Thier-à-Liège, de l'argile poreuse pour arroser les jardins sans gaspiller l'eau

Les "ollas" ou "oyas" de la maison des jeunes de la Bicoque, à la fête de la récup', au terril Gaillard Cheval
Les "ollas" ou "oyas" de la maison des jeunes de la Bicoque, à la fête de la récup', au terril Gaillard Cheval - © Michel Gretry

Ces samedi et dimanche, c’est la fête de la récup' au terril Gaillard Cheval, au Thier-à-Liège. Parmi les diverses initiatives "anti-gaspi", la maison de jeune de la Bicoque présente une méthode d’arrosage écologique. Elle a réalisé quelques ollas. Ce sont des amphores composées d’argiles et de sciure de bois, par exemple : un matériau poreux. Elles s’enfoncent dans le sol, à proximité des plantes que le jardinier veut abreuver.

Lorsqu’elles sont remplies d’eau, elle diffuse l’humidité dans la terre, et les racines se dirigent vers le récipient, et viennent se coller aux parois. Elles ponctionnent juste la quantité dont le végétal a besoin.

Le système permet d’économiser jusqu’à 75% d’eau. En cette période de canicule, alors que les craintes de sécheresse ont déjà poussé plusieurs localités à émettre des restrictions d’usage de l’eau, le procédé, venu du fond des âges, est sans doute appelé à un bel avenir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK