De jeunes Liégeoises s'attaquent aux codes du magazine féminin

Pauline Michel et Shana Lyes, piliers du nouveau magazine
2 images
Pauline Michel et Shana Lyes, piliers du nouveau magazine - © RTBF

Voilà un nouveau venu dans le paysage médiatique liégeois. In'fluence est un magazine féminin, résolument engagé et féministe. Ses créatrices : de jeunes Liégeoises. Elles ont lancé leur premier numéro l'année dernière, en version numérique. Mais tout récemment, elles ont décidé de tenter l'aventure du papier. Un choix à contre-courant, pour une ligne éditoriale décalée.

Une féminité sans maquillage, sans soutien-gorge, qui assume ses rondeurs. C'est possible ! Voilà dans les grandes lignes, le message de l'équipe de rédactrices. De jeunes journalistes et des blogueuses.

Pauline Michel, rédactrice en chef de 22 ans présente fièrement la couverture du dernier numéro. Provocatrice et sans complexe. " On a choisi de faire porter à l’une de nos blogueuses un t-shirt sur lequel on peut lire le slogan gros ovaires ", détaille la jeune femme. Et de poursuivre : " cette blogueuse, c’est tout un personnage. Elle a son style bien à elle, ses tatouages… ".

Génération Y, femme libre et petit bourrelet

Exit les revues jaunies de maman et grand-maman. Ici, ni régime miracle, ni dress-code. Le mot d’ordre c’est de s’assumer, en entier, " le petit bourrelet qui dépasse du jeans " y compris. " On a envie de promouvoir les valeurs de la génération Y", annonce fièrement Shana Lyes, "de parler d’une femme libre qui fait ce qu’elle veut, s’habille comme elle veut ".

La revue s’adresse aux jeunes femmes, étudiantes ou jeunes actives. Le tutoiement est de rigueur. Les articles, écrits par des blogueuses modes dans le vent, puis corrigés par des journalistes. 

Bref, la ligne éditoriale se veut résolument moderne. Et pourtant, en plus de leur site Internet et à la demande de leurs lectrices, les rédactrices ont choisi de revenir à un magazine papier. Un indémodable, visiblement.

La revue est pour l'instant principalement vendue dans des cafés branchés et boutiques liégeoises. On peut aussi la trouver, en cherchant bien, à Namur et Bruxelles. Prix de vente : 6 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK