Cyclisme: la Flèche wallonne se décline au féminin

Cyclisme: la Flèche wallonne se décline au féminin
2 images
Cyclisme: la Flèche wallonne se décline au féminin - © RTBF

C'est l'une des grandes classiques de la saison cycliste.  La Flèche wallonne se déroule aujourd'hui.  Avant les hommes, ce sont les femmes qui se sont élancées.  120 kilomètres à parcourir avec une arrivée prévue en haut du célèbre Mur de Huy.

En tête de son équipe Boels-Dolmans, la championne olympique, la néerlandaise Anna van der Breggen, attire l'attention.  Elle brille d'une troisième victoire d'affilée cette année et ici, le public est au rendez-vous. "Sur certaines courses, il y a beaucoup de monde.  Mais l'attention des médias est moins importante.  Ici, lorsque nous courons avec les hommes, on peut toujours voir.  C'est spécial, c'est intéressant pour nos sponsors", dit-elle.

Un peu plus loin, nous rencontrons la française Pauline Ferrand-Prévot de l'équipe Canyon Sram Racing et son fan club. En 2014, elle remporte la Flèche, ce qui muscle sa carrière pro.  Aujourd'hui, elle rêve d'un retour du Tour de France, version dames. "Le jour où on aura un Tour de France, je pense qu'on franchira un cran de plus.  On y croit, on se bat aussi pour. On voit que les courses féminines sont intéressantes, même peut-être plus que les garçons, on a moins de kilomètres, ça roule tout le temps vite et il y a énormément d'attaques", dit-elle.

Plus d'attaques, des courses spectaculaires, mais malheureusement, moins de professionnelles dans le peloton que chez les hommes. Dany Schoonbaert, manager de l'équipe Lotto Soudal Ladies, explique: "Chez les filles, il y a peut-être 30 filles qui gagnent leur vie avec le cyclisme professionnel, les autres vont travailler et après font leur cyclisme".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir