Cyberattaque: l'Université et le CHU de Liège ont pris leurs précautions

Cyberattaque: l'Université et le CHU de Liège ont pris leurs précautions
Cyberattaque: l'Université et le CHU de Liège ont pris leurs précautions - © RTBF et Belga

Les entreprises et les administrations sont fébriles ce matin. La cyberattaque mondiale de ce weekend fait craindre une recrudescence des infections lorsque les ordinateurs seront allumés sur le lieu de travail. Le virus a déjà fait 200 000 victimes dans 150 pays. Des messages d'avertissements ont été envoyés au personnel.

C'est le cas à la RTBF, mais aussi par exemple à l'Université de Liège et au CHU. Avec comme principales recommandations de maintenir à jour son système antivirus, d'éviter d'ouvrir des fichiers annexés à des courriers électroniques dont on n'est pas sûr de l'origine. Et en cas de doute, de déconnecter son ordinateur du réseau. Louis Maraite, porte-parole du centre hospitalier universitaire, confirme: les travailleurs et les étudiants - ce qui représente 20 000 personnes - ont été avertis des précautions à prendre. "Dimanche, à 23 heures 22, les services ont envoyé au personnel un avertissement et les suites apportées à la cyberattaque de ce weekend."

Cela concerne aussi bien le personnel du CHU que de l'Université de Liège. "Ce sont des services communs et ce sont des services qui sont beaucoup en contact avec l'étranger. Donc le message était peut-être davantage important. L'idée est bien de préserver notre système informatique en prenant des précautions qui doivent être prises par tout le monde".

Au CHU et à l'ULg, un premier "check-up" a été effectué dès dimanche matin. Et apparemment, l'université et l'hôpital auraient été épargnés par les virus.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK