CREaSHOP Liège: 2,5 ans d'aide financière pour les commerçants

CREaSHOP Liège: 2,5 ans d'aide financière pour les commerçants
CREaSHOP Liège: 2,5 ans d'aide financière pour les commerçants - © DR

Il y a deux ans et demi démarrait Creashop Liège, un projet-pilote en Région Wallonne. Il permet l'octroi d'une prime pour le lancement d'une activité dans une cellule commerciale vide depuis au moins 6 mois et située dans une des zones concernées, soit une trentaine de rues de Liège. Initié par la Ville de Liège, il a bénéficié d'un subside régional de 150.000 euros pour trois ans.

Concrètement, la prime s’élève à maximum 6000 euros. En 2 ans et demi, 39 dossiers ont été soumis au comité de sélection, avec à l'arrivée de 23 commerces qui ont ouvert ou sont en phase d'ouverture.

Des bénéficiaires heureux

Mohamed Farhat bénéficie actuellement des fonds de ce projet pour l’ouverture, cet été de "Mokha", une boutique de vêtement pour hommes.

"Ce coup de pouce permet de réduire le risque de départ. Cette prime me permet principalement de financer les travaux du magasin. J’aurai pu le faire sur fond propre mais cette aide me permet de me consacrer à l’aspect commercial de mon activité. Il faut pas mal d’investissements pour mon stock d’articles afin que je sois viable à long terme" explique Mohamed Farhat.

Emmanuel Pecqueux, lui, a ouvert sa librairie du voyage "Toutes Directions" il y a un an. Là aussi, l’aide financière a servi de carburant au lancement de son activité.

"Concrètement, la prime m’a aidé à acheter mes étagères et à intervenir dans l’aménagement électrique. Parallèlement, c’est un moyen de se confronter à son projet via le dossier détaillé et le plan financier qu’on nous demande. C’est très formateur de faire face à cette prochaine réalité. Il est toujours valorisant de voir que des organismes extérieurs parient sur notre réussite" explique-t-il.

Un projet poursuivi et étendu ?

Créashop entend continuer au même rythme jusqu'au 31 décembre 2016, terme des trois années du projet-pilote.

"Nous nous étions donnés des objectifs moyens puisque nos moyens l’étaient aussi. Et nous avons financé en moyenne 10 projets par année. Nous avons aussi été sollicités par d’autres villes intéressées par le projet. La conjonction de nos efforts à ceux de la Région Wallonne vont donner un caractère plus pérenne à ce projet pilote" explique  Maggy Yerna, échevine du développement économique de la Ville de Liège.

Pour Jean-Claude Marcourt, Ministre wallon de l'économie, cette phase pilote est un succès. "Nous pensions qu’il y avait un potentiel à Liège qui pouvait être vivifié. Ville par ville, nous allons regarder comment étendre le dispositif. Je vais proposer au conseil des ministres de poursuivre et d’amplifier la mesure".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK