Couper soi-même du bois pour se chauffer : rencontre avec un passionné

Abattage d'arbre
2 images
Abattage d'arbre - © Marie Bourguignon - RTBF

Les feuilles sont tombées, la sève des arbres est descendue dans les racines. L'hiver est à nos portes, c'est la meilleure période pour abattre un arbre et couper du bois pour se chauffer. Ce n'est d'ailleurs pas Serge Gurnade qui dira le contraire. Cet habitant de Nandrin est un véritable passionné. Chaque année, il achète du bois à la criée pour son usage personnel et pour celui de sa famille. L'hiver, ce pensionné passe alors des journées entières dans les bois pour le couper. Nous l'avons rencontré dans la forêt domaniale, non loin de la centrale nucléaire de Tihange.

"Sur cette parcelle, il y a plus ou moins 600 arbres à couper et c'est moi qui vais les abattre tous."

Il choisit la direction d'abattage et en un coup de tronçonneuse, Serge Gurnade aura mis l'arbre par terre. Ce pensionné connait par cœur la technique, qu'il applique à la lettre pour ne pas faire d'efforts inutiles. "Sur cette parcelle, il y a plus ou moins 600 arbres à couper et c'est moi qui vais les abattre tous," explique le nandrinois "Le bois va ensuite être découpé, fendu, puis il partira en bois de chauffage."

Si Serge Gurnade a choisi de couper son bois de chauffage lui-même c'est, dans un 1er temps, pour des raisons financières : "Le bois coupé, vous allez le payer au prix fort. Si vous le façonnez vous-même, vous allez tomber à 50% du prix de vente habituel." Mais ne négligeons pas le plaisir qu'il prend à se retrouver en forêt. "On peut profiter des petits oiseaux et des animaux qu'on peut entrevoir," ajoute Serge Gurnade. C'est donc aussi la passion pour la nature qui l'attire dans les bois, toutes les semaines, depuis 35 ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK