Coronavirus: "Trop de volontaires à la vaccination" parmi le personnel de maisons de repos

Dans cet établissement de REMOUCHAMPS, en région liégeoise, le vaccin était attendu. Trop, peut-être
Dans cet établissement de REMOUCHAMPS, en région liégeoise, le vaccin était attendu. Trop, peut-être - © Tous droits réservés

C’est pour le moins paradoxal : alors que les autorités wallonnes annoncent une accélération de la campagne de vaccination dans les maisons de repos, plusieurs établissements viennent d’être prévenus qu’ils ne vont pas recevoir le nombre de doses qu’ils ont demandées "sur base du recensement des consentements".

C’est le cas, en région liégeoise notamment, à "La Ferme Blanche" à Remicourt, et au "Jardin des Chantoirs" à Remouchamps. En cause, un excès d’enthousiasme parmi les travailleurs. Dans l’un des cas, il manque une quarantaine d’injections, dans l’autre, une trentaine. Le point commun entre ces deux sénioreries : elles ont multiplié les initiatives pour convaincre non seulement les résidents, mais également leurs personnels. Pour sensibiliser, motiver, persuader, avec un taux d’adhésion de plus de nonante-cinq pour cent.

Dans le courriel qui accompagne la livraison incomplète, le délégué général à la vaccination se dit "très agréablement surpris par cet engouement, mais dans l’obligation de réduire le volume de la commande" dans un souci de gestion équilibrée des quantités disponibles.


 

Selon les cas, cette décision semble avoir provoqué amertume, déception, voire colère. C'est le cas de "La Maison Blanche", qui dépend du groupe Vulpia. Comme l'expliquent sa directrice, Sabine Pressia, et deux cheffes de département, Carine Dassy et Myriam Vitale, "sous avons tenu plusieurs réunions pour vaincre les réticences de plusieurs de nos collègues. Sur une septantaine , nous n'en n'avons que deux qui ne souhaitent pas d'injection. Mais il faut bien voir que c'est une démarche collective, c'est devenu un élan de l'équipe, et nous ne savons pas comment les gens vont réagir…".

►►► L'objectif de 70% de la population belge vaccinée devrait être atteint: retour à une vie normale en septembre?


Pour la conférence interministérielle, les résidents sont la priorité des priorités.Les employés "volontaires excédentaires" devraient pouvoir commencer à être protégés dans trois semaines, lors du second passage des services de médecine du travail.

Finalement, ce mercredi soir, la Ferme Blanche a reçu un lot complet, et peut donc, ce jeudi, procéder à la vaccination de tous ses résidents et tout son personnel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK