Coronavirus : le CHU et le CHR de Liège ne vaccinent plus et renvoient vers les centres de vaccination

Plus de vaccination au CHR de la Citadelle et au CHU de Liège. Les patients sont renvoyés vers les centres de vaccination organisés par la Région. Il s’agit d’obéir à une directive de la ministre Morreale. Mais pourquoi les hôpitaux doivent-ils rediriger vers les centres officiels de vaccination ? Par manque de doses de vaccins.

Résultat : le CHU assure avoir dû annuler plus de 5000 rendez-vous. Le CHR de la Citadelle ne vaccine plus non plus ses patients contre le Covid. Antoine Gruselin, porte-parole du CHR, estime que cette situation est dommageable pour les patients "qui venaient à l’hôpital pour une consultation, et du coup qui pouvaient se faire vacciner s’ils étaient à risque ou âgés. Ici, ils vont devoir se rendre dans d’autres centres de vaccination. Donc ça va faire deux trajets. C’est parfois compliqué pour les personnes âgées, mais c’est ainsi."


►►► À lire aussi : Vaccination : le trajet en taxi gratuit pour les Liégeois de plus de 75 ans


Les centres de vaccinations sont obligés de reprendre nos listes, de contacter chaque patient, d’encoder leur rendez-vous… C’est un travail titanesque qu’ils doivent refaire.

Au CHU de Liège, "les patients sont quelque part un peu perdus puisqu’ils avaient eu confirmation qu’ils allaient être vaccinés chez nous. Puis subitement, ils reçoivent un SMS qui leur dit qu’ils ne le seront pas", la directrice médicale, Geneviève Christiaens. Elle craint que les centres de vaccinations soient rapidement débordés : "On a des contacts journaliers avec les médecins coordinateurs de quatre centres de vaccinations qui sont obligés de reprendre nos listes, de contacter chaque patient, d’encoder leur rendez-vous… C’est un travail titanesque qu’ils doivent refaire. Travail que nous avions fait dans un autre logiciel."

Les hôpitaux pourront-ils recommencer à vacciner ?

Oui, selon Lara Kotlar, porte-parole de l’Aviq : "Sur base des vaccins qui sont disponibles, les vaccins ont été livrés dans les centres de vaccination. Les hôpitaux restent des partenaires et dès que ce sera possible, on pourra rediriger, dans la mesure du possible, des doses vers les centres hospitaliers."

Une situation que le CHR comprend mais regrette : "Il n’y a pas assez de doses pour alimenter et les hôpitaux et les centres et la Région a fait le choix de faire des centres de vaccination. On n’y peut rien, on continue la lutte contre la pandémie mais on aurait préféré pouvoir continuer à vacciner nos patients, directement dans un environnement sécurisé et sécurisant qu’est l’hôpital", commente Antoine Gruselin.

Centres de vaccination: sujet JT du 15/03/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK