Coronavirus: en stage dans les hôpitaux, les futurs infirmiers réclament diplôme et salaire

Coronavirus: en stage dans les hôpitaux, les futurs infirmiers réclament diplôme et salaire (illustration)
Coronavirus: en stage dans les hôpitaux, les futurs infirmiers réclament diplôme et salaire (illustration) - © DIRK WAEM - BELGA

Des futurs infirmiers et infirmières sont en colère. Ces blouses blanches bientôt diplômées terminent leur stage dans des hôpitaux. Comme les infirmiers et infirmières engagées, elles aussi sont en première ligne pour affronter le coronavirus. Une petite centaine se sont regroupées pour réclamer avec quelques semaines d'avance un diplôme et un salaire.

On travaille au même titre que le personnel soignant

Ces futurs infirmiers et infirmières achèvent leur cursus dans une haute école ou dans l'enseignement secondaire supérieur. C'est le cas de cette jeune maman de 28 ans. Sa formation théorique est terminée et elle a déjà réussi ses examens. Elle a débuté ses stages fin août et a entamé le dernier au Bois de l'Abbaye, aux urgences, en pleine crise Covid.   
      
A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles: elle demande à être diplômée avec quelques semaines d'avance et estime avoir le droit d'être payée: "On est un peu tous hyper stressés, hyper fatigués, épuisés. On n'en peut plus parce que c'est un rythme hyper difficile, on est en première ligne comme le personnel soignant. On travaille au même titre qu'eux. A un moment donné, on en a marre de se laisser faire".

Du personnel non-qualifié en renfort: "On se demande pourquoi on étudie"

Ce qui exaspère aussi ces futures blouses blanches, c'est la décision de la Chambre  d'autoriser des personnes non qualifiées à pratiquer des gestes infirmiers. Par exemple des kinés ou des sages-femmes. Une mesure temporaire censée soulager le personnel infirmier, mais qui irrite au plus au point cette future diplômée: "Avec tous mes collègues étudiants, on est révoltés, on trouve ça pas normal du tout. On a étudié pendant plus de trois ans pour pouvoir faire ce métier, et au final, on apprend qu'avec une simple petite formation -ou pas-, des personnes vont pouvoir faire notre métier. Alors on se demande pourquoi on étudie finalement puisque tout le monde peut faire ce qu'on fait".

Ces futures blouses blanches ont envoyé des courriers à leurs ministres de tutelle et à leurs directions. Sans rien obtenir de concret à leurs yeux.

Stages dans les hôpitaux (JT du 22/04/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK