Coronavirus: des cars privés pour renforcer 37 lignes du TEC Liège-Verviers

Dès ce lundi, aux heures de pointe, des autocars privés viendront temporairement renforcer les parcours les plus fréquentés du TEC. Une mesure prise par le gouvernement wallon pour permettre aux usagers de voyager plus sereinement dans le contexte sanitaire actuel.

Sur l'ensemble de la Wallonie, une centaine d'autocars privés viendront ainsi en renfort. Ils arboreront à l'avant et sur leurs flancs le logo TECare. Ils suivront toujours leurs bus TEC de référence.

Des renforts aux heures de pointe et sur les lignes très fréquentées

Mais comment les lignes à renforcer ont-elles été choisies? Nous avons posé la question à Carine Zanella, la porte-parole du TEC Liège-Verviers: "On va renforcer là où on a constaté qu'il y avait, d'une part, beaucoup de monde dans les bus, mais on a également ciblé les dessertes d'écoles et les lignes qui ont une faible fréquence".

C'est ainsi que sur le territoire désservi par le TEC Liège-Verviers, "on a identifié 37 lignes" explique Carine Zanella. "Au total, ce sont 76 voyages qui vont venir renforcer ces lignes, principalement en heures scolaires, c'est-à-dire le matin, en fin de journée, et le mercredi à midi".

Des cars spécialement équipés

La société Autocars Jacky de Remouchamps va ainsi venir renforcer la ligne 65 Aywaille-Liège avec ses deux cars. Son patron, Arnaud Lawarrée: "Nous avons équipé les bus de parois transparentes entre le chauffeur et les passagers. Nous avons évidemment remis les cars en ordre techniquement, en ordre d'assurance et de contrôle technique. Nous avons fait le plein de gazoil, et quelques aménagements intérieurs pour simplifier le véhicule, comme par exemple enlever les rideaux pour faciliter le nettoyage. Nous avons aussi mis des autocollants qui demandent le port du masque, des autocollants propres à la ligne sur laquelle les cars seront affectés, une signalétique pour reconnaître le véhicule (on a donc des autocollants du TEC à l'avant, sur le côté), nous avons de grandes affiches A3 aussi reprenant le nom de la ligne. Enfin, nous avons des boutons d'arrêt à chaque place".

2 images
Les conditions d'accès sont rappelées à l'intérieur du car. © RTBF - Martial Giot

Un car suivra toujours un bus TEC de référence

Et les repérages des trajets ont déjà été effectués: "Ici, c'est un itinéraire que nous connaissons bien" souligne Arnaud Lawarrée. "En plus, nous avons fait nous-mêmes le tour en voiture pour reconnaître les moindres petites astuces. Le but, c'est de suivre le bus principal. Donc normalement, on ne doit pas se retrouver tout seul".

Il n'y aura pas de système de validation dans les cars, mais les voyageurs devront posséder un titre de transport valide.

Journal télévisé 23/11/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK