Coronavirus : crémations assurées mais cercle restreint pour les visites et les cérémonies

visites et cérémonies se feront désormais en cercle restreint pour les funérailles
visites et cérémonies se feront désormais en cercle restreint pour les funérailles - © RTBF

Les mesures de lutte contre le coronavirus touchent aussi le secteur des pompes funèbres. Les funérariums et crématorium par exemple limitent les visites pour les défunts. Une mesure parmi d’autres.

Les crémations restent assurées durant la crise. Les cérémonies par contre se feront en cercle restreint. " On doit réduire les cérémonies en présence du cercueil à l’intimité familiale, donc une dizaine de personnes maximum. Si ce n’est pas possible, on propose éventuellement de procéder à la crémation e de procéder ensuite à une cérémonie en présence de l’urne une fois que l’épidémie sera passée. Ici, sur le site de Liège, nous avons six salons funéraires. Ils restent accessibles mais uniquement pour le cercle familial restreint. Quant à l’horeca, il sera fermé ", explique Philippe Dussard, directeur général de Néomansio, l’intercommunale gérant les crématoriums liégeois.

Le nombre de visiteurs est aussi limité dans les funérariums, ce qui n’est pas sans poser un problème pratique aux responsables de ceux-ci. " Evidemment, la situation fait qu’il y a des mesures désagréables à faire respecter ma malheureusement il faudra bien. Maintenant, ça pose certains problèmes. La loi sur la protection de la vie privée fait qu’on ne peut pas demander n’importe quoi aux membres des familles qui se présentent. On ne peut pas leur demander qui ils sont et leur dire s’ils entrent ou pas. Je ne sais pas comment on va faire ", précise Lucien Scholl, le président de la fédération liégeoise des pompes funèbres.

Quant aux familles, elles semblent bien comprendre les mesures prises. C’est ce que qu’affirme Nathalie Cornet-Mockel, gérante des pompes funèbres du même nom à Verviers : " Les familles réagissent bien car elles comprennent que c’est une mesure qui est prise pour les protéger. Et la suppression des cafés d’enterrement est très bien comprise aussi parce que ça génère beaucoup de personnes. Quant aux mesures que nous prenons, il est recommandé pour les visites au funérarium de les limiter au cercle restreint, donc les familles proches et les amis intimes. Il faut aussi qu’elles soient limitées dans le temps. Pour les condoléances, il faut privilégier le téléphone, le mail ou le courrier postal. Et puis il est mieux de mettre plutôt la main sur le cœur ou de faire un signe de tête pour remplacer les embrassades et les poignées de main. Il faut aussi maintenir une distance d’un mètre entre les personnes. Enfin, on enlève tout ce qui est utilisé pour bénir comme le goupillon avec l’eau bénite ", détaille-t-elle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK