Coronavirus : une élève du collège liégeois Sainte-Véronique positive, l'école reste ouverte

Un cas de coronavirus vient d’être confirmé dans une des plus grosses écoles de Liège, le collège Sainte-Véronique. L’élève concernée s’était présentée lundi à l’école sans symptôme, de retour d’un voyage en Italie. Ce midi, les parents ont contacté l’école : leur fille était positive au coronavirus. La direction de ce gros établissement scolaire a immédiatement pris des mesures.

Les parents des 2000 élèves et le personnel viennent d’être informés de la situation et des consignes à suivre. "Nous avons rédigé un document qui donne les premières instructions pratiques, explique Mathias Thyssen, le directeur de l’école. Il y a deux cas de figure : soit les enfants ont été en contact direct avec la jeune fille, c’est-à-dire être au moins en contact, selon les consignes que nous avons reçues pendant 4 heures, à moins d’un mètre ; donc clairement, ce sont les élèves de la classe. Et alors, dans ce cas précis, la consigne est de prendre contact immédiatement, par téléphone, avec son médecin traitant. Toutes les autres situations, les membres du personnel ou des élèves,  la consigne est de prendre sa température le matin et le soir. "

L’école reste ouverte (et vigilante)

Les consignes du ministère sont claires, confirme le directeur : il n’y a pas de fermeture d’école, les cours se donnent normalement mais par contre, toutes les précautions déjà annoncées doivent être appliquées à la lettre, précise Mathias Thyssen: "On va suivre la situation avec vigilance au jour le jour, on sera peut être amené à prendre des mesures plus drastiques, si on s'aperçoit que le nombre de cas positifs devaient s'avérer plus élevé. je crois que les autorités vont nous suivre par rapport à cette situation. On s'y attendait un peu dans la mesure où on a eu pas mal d'élèves qui ont choisi l'Italie du Nord comme destination de vacances, que ces élèves et ces parents n'avaient pas, en l'absence de symptômes, reçus de consignes négatives de retour à l'école; Et on savait que les premiers cas se sont déclarés dans le reste de la Belgique de cette façon."