Coo: Electrabel souhaite agrandir la centrale hydroélectrique

A Coo est implantée une importante centrale hydroélectrique. Importante notamment parce que c'est elle qui permettrait de relancer l'électricité en Belgique en cas de black-out. Elle est gérée par Electrabel et cette société souhaite l'agrandir. C'est un investissement de 600 millions d'euros qui augmenterait fortement sa capacité. Actuellement, le projet est à l'étude, et il y a certains freins.

Le projet d'agrandissement de la centrale de Coo est ambitieux

Benoît Liégeois (responsable de la centrale) :"En termes de turbinage, nous sommes capables avec les machines actuelles de produire 1164 mégawatts et la somme totale supplémentaire des deux machines serait de 600 mégawatts. Concernant ce projet, nous devons convaincre les autorités pour obtenir leur aval, ce que nous n’avons pas encore. Nous avons des taxes importantes au niveau du réseau qui font que cela met en péril notre rentabilité".

Une double imposition parce que Electrabel serait taxé à la fois comme producteur d'électricité, et comme consommateur. Une situation que connaît la ministre de l'Energie Marie-Christine Marghem. Celle-ci ne s'engage toutefois pas sur cette question.

"Les 600 millions, c’est d’abord l’investisseur, c’est le plan juncker où il y a des portefeuilles de financement et la Belgique est, évidemment, très attentive à solliciter dans ce cadre, souligne Marie-Christine Marghem. Et, c’est aussi la part de soutien de l’Etat belge qu’il faudra calculer au plus juste".

Une bonne nouvelle financière par contre, c'est que la Commission européenne est prête à soutenir le projet. Comme l’explique Maros Sefcovic, commissaire européen en charge de l'Energie. " Maintenant, je suis certain qu’on va entamer les négociations. C’est une combinaison idéale pour la transition énergétique. J’espère que nous connaitrons le succès à la fin de cette négociation".

Une fois le feu vert donné au projet, il faudra cinq ou six ans pour le réaliser.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK