Conseil d'administration d'Enodia à Liège: le départ de Stéphane Moreau à l'ordre du jour

Une trentaine de militants du PTB étaient présents ce mardi matin à Liège à l'entrée de la réunion du conseil d'administration d'Enodia. Ils étaient venus soutenir le seul représentant de leur parti présent au conseil d'administration. Le parti de gauche refuse notamment la privatisation des filiales d'Enodia.

Il faut dire que c'est une journée cruciale pour l'intercommunale Enodia, et donc de sa filiale Nethys. Le conseil d'administration d'Enodia (ex Publifin), en réunion ce matin, doit se prononcer sur le départ des administrateurs de Nethys et de ses dirigeants.

A l'ordre du jour, le sujet est évoqué de manière sibylline au point numéro 5: "continuité de gestion au sein du groupe et plus spécifiquement au sein de Nethys".

Un nom est au centre de toutes les crispations, celui du patron, Stéphane Moreau.

Le départ envisagé de Stéphane Moreau risque de prendre du temps

Stéphane Moreau sera-t-il mis dehors aujourd'hui? La réponse est "non", tout simplement parce que ce n'est pas Enodia qui peut le décider. Par contre, c'est bien cette intercommunale qui enclenchera le processus.

Les élus politiques qui siègent au conseil d'administration d'Enodia devraient en quelque sorte boucler aujourd'hui un agenda qui passera par une assemblée générale du groupe Nethys. C'est uniquement cette assemblée qui peut décider d'accepter la démission donnée dimanche par les administrateurs de Nethys. C'est uniquement cette assemblée aussi qui remplacera ces administrateurs et dans la foulée mettra un terme à la collaboration avec Stéphane Moreau.

Les administrateurs attendent aussi deux rapports sur la situation du groupe Nethys: un rapport juridique du cabinet Matray et un rapport financier du consultant DBO. L'objectif: "vérifier si l'ensemble des opérations qui ont été faites par Nethys sont juridiquement valables et financièrement adéquates" déclare l'administrateur Ecolo Julien Vandeburie. Mais les Verts voudraient d'ailleurs examiner ce point plus en détails lors d'un prochain conseil d'administration de l'intercommunale.

Chez Enodia, ce matin, on parlera sans doute chiffres également. Combien coûtera l'annulation des ventes des filiales de Nethys? Combien coûtera le départ de Stéphane Moreau et de tout le management? Lâché par tous, même par le PS liégeois, les jours de Stéphane Moreau à la tête de Nethys semblent comptés. Les jours ou les mois, car la procédure peut prendre du temps. Et si licenciements il y a, ils pourraient se faire à coups de millions.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK