Comme chaque 24 décembre, les opposants aux centres fermés pour étrangers vont manifester à Vottem

Le centre fermé pour étrangers de Vottem
Le centre fermé pour étrangers de Vottem - © RTBF

Le Collectif de Résistance Aux Centres Pour Etrangers, appelle à un rassemblement autour du centre fermé de Vottem ce 24 décembre en fin d’après-midi, une action annuelle.

En ce jour, qui est l’occasion de réjouissances pour beaucoup, le CRACPE veut apporter son soutien et monter sa solidarité aux personnes enfermées dans le centre. C’est évidemment aussi l’occasion de dénoncer à nouveau, comme il le fait depuis plus de 20 ans, l’existence même des centres fermés. "En mettant toutes nos bougies autour du centre, nous voulons vraiment éclairer ce qui pour nous est la face la plus honteuse de la politique d’asile et d’immigration en Belgique.", explique France Arets, la porte-parole du CRACPE, "Nous espérons vraiment rallier un nombre grandissant de citoyens pour une politique d’asile et d’immigration beaucoup plus respectueuse des droits de l’homme. Il y a aujourd’hui beaucoup de citoyens, par exemple, qui hébergent des migrants. Récemment, lors de tentatives d’expulsions à l’aéroport de Bruxelles-National, il y a des passagers qui se sont solidarisés avec les personnes. Ce qui est choquant pour nous, c’est le fait qu’on a un gouvernement en affaires courantes qui continue à prendre des décisions et à appliquer des choses. Par exemple, il a ouvert un nouveau centre fermé pour femmes à Hoolsbeek, près de Louvain, et il continue à poursuivre les projets proposés par l’ancien gouvernement d’augmentation de la capacité des centres fermés et aussi bien entendu d’augmenter les expulsions."


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK