City Pass à Liège: une offre train-bus pour désengorger la ville

Arriver en gare, poursuivre son trajet en bus, le tout avec un seul abonnement. C'est l'idée du City Pass
Arriver en gare, poursuivre son trajet en bus, le tout avec un seul abonnement. C'est l'idée du City Pass - © RTBF - Olivier Thunus

C'est une nouvelle offre à destination principalement des navetteurs rejoignant la région liégeoise : le City Pass. Il permet d'allier train et bus en un seul abonnement et le tout coûte moins cher que les deux abonnements qu'il fallait prendre jusqu'à présent.

Avant cette nouvelle formule, pour un habitant de Herstal voulant rejoindre régulièrement Seraing, un abonnement de train cumulé à un abonnement TEC coûtait 103 euros par mois. Désormais, avec le City Pass, ce sera 50 euros.

Ce nouveau système permet d'emprunter à volonté les trains et les bus dans une vaste zone : "Ça va jusque Bierset, Ans, les nouvelles gares de Seraing et d’Ougrée, la future gare de Chaudfontaine et les différents abonnements pourront être chargés sur la carte Mobib", précise Jihane Annane, directrice de l'offre suburbaine de la SNCB. Une zone qui va aussi jusque Fléron et Herstal.

Désengorger les routes

Ce City Pass cible avant tout les navetteurs afin qu'ils n'entrent plus en ville en voiture. "La cible que l’on vise, c’est un transfert modal, c’est-à-dire les automobilistes qui aujourd’hui sont dans la situation de pare-chocs contre pare-chocs, englués dans les grandes métropoles, et on leur propose une solution où ils avancent vers leur point de destination plus vite qu’avec la voiture, avec un impact environnemental moindre et à un moindre coût. On est plus sur les domicile-travail que sur les plus jeunes ", détaille Stéphane Thiery, directeur marketing du groupe TEC.

Cela coûte donc 50 euros par mois ou 500 euros par an, un prix réduit de moitié pour les moins de 25 ans. Et d'ici quelques semaines, une carte d'un jour sera aussi disponible au prix de 6 euros.

Et quand le tram sera présent à Liège, il sera inclus dans le système, confirme le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot : " Oui, bien entendu. A Charleroi par exemple, où on a lancé le produit la semaine dernière, il y a un tram, un métro et des bus et c’est exactement la même chose qu’ici. On s’adapte aux réalités locales ".  

La zone comprend au total 22 gares SNCB. Un système similaire existe déjà à Anvers et Charleroi, et bientôt à Gand.

Retrouvez la carte du réseau liégeois ci-dessous (cliquez sur le logo en haut à droite de l'image pour l'agrandir)

null

null

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK