CHU de Liège: l'impression 3D pour créer des objets adaptés aux personnes handicapées

Le CHU de Liège a inauguré un tout nouveau service: le Kap Lab. Sa mission: aider les personnes handicapées à fabriquer des objets adaptés.

Lorsqu'un handicap est spécifique, il faut parfois inventer des prothèses soi-même. Des outils tout simples, mais qui peuvent tout changer au quotidien.

Aider le quotidien des personnes handicapées

Casser un œuf. Nettoyer ses lunettes ou se sécher les cheveux. Des gestes a priori simples. Mais une véritable épreuve pour Estelle, 25 ans: "Je n'ai qu'un doigt à chaque main et je n'ai pas l'élongation du pouce, c'est-à-dire que je ne peux pas étendre le bras comme n'importe qui. Je n'ai que deux os, je n'ai pas le cubitus, donc j'ai un substitut de coude on va dire".

Depuis peu, la jeune femme est accompagnée par un tout nouveau service du CHU de Liège. Là-bas, elle imagine des outils pour améliorer son quotidien. A l'aide du personnel du service et d'une imprimante 3D, elle invente et fabrique des solutions. David Servais, éducateur: "Une imprimante est en train de faire une partie d'un casse-œuf. Estelle est arrivée avec une idée et l'envie surtout de dire, moi, j'aime la cuisine, et j'aimerais bien pouvoir casser des œufs. C'est un geste tout simple que tout le monde sait faire, mais pour Estelle, c'est très compliqué".

Des objets simples mais uniques

Un casse-œuf, un porte-lunettes, une pince pour enlever son pantalon. Les objets qui sortent de cette imprimante sont simples mais uniques, et pourraient révolutionner le quotidien d'Estelle. La jeune femme espère d'ailleurs emménager très bientôt dans son propre appartement, grâce à cette autonomie qu'elle gagne petit à petit.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK