Christian de Valkeneer: "Si Monsieur Moureaux a des choses concrètes sur André Cools, il peut m'appeler"

Ce jeudi matin, sur nos antennes, l'ancien bourgmestre de Molenbeek a affirmé que "l'assassinat d'André Cools était politique", qu'André Cools, à l'époque, cherchait à renverser Guy Spitaels, et que les enquêteurs n'ont peut-être pas suffisamment creusé cette piste-là.

Nous avons contacté le procureur général de Liège, Christian de Valkeneer. Voici sa réaction: "si Monsieur Moureaux a des choses concrètes, et que ce n'est pas simplement une hypothèse, il est le bienvenu, il peut me téléphoner quand il veut, et il sera entendu à sa meilleure convenance parce que c'est évident que le dossier n'est toujours pas prescrit. Les faits sont intervenus en 1991. Il y a eu un allongement du délai de prescription, et donc on est encore partis jusqu'en, si mes calculs sont bons, 2031, donc ça laisse encore pas mal de temps pour un travail d'enquête".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK