Cheratte: le chantier de réhabilitation du charbonnage du Hasard est dans les temps

Il y a 40 ans, le charbonnage du Hasard fermait à Cheratte.
Il y a 40 ans, le charbonnage du Hasard fermait à Cheratte. - © wikipedia - Bourgeois A.

Il y a 40 ans, le charbonnage du Hasard fermait à Cheratte. A cette occasion, la Ville de Visé propose un ensemble d'activités, dont notamment la réalisation de plusieurs expositions. Une commémoration qui coïncide avec l'aboutissement des travaux d'assainissement de ce site par la SPI, l'Agence de développement pour la province de Liège, désormais propriétaire des lieux.

La SPI est devenue officiellement propriétaire de ce site d'une superficie d'1,3 hectare, fin de l'année 2016. Dans un premier temps, c'est un vaste travail de dépollution et de démolition de bâtiments non réutilisables qui a été mis en œuvre. La SPI arrive maintenant dans la dernière phase d'assainissement du site.

"On est plutôt heureux puisqu’il y a un an, on s’engageait à tenir le chantier sur une année et là, nous y sommes parvenus, explique Pierre Castelain, porte-parole de la SPI. On arrive à présent dans la toute dernière phase du chantier : enlever l’amiante de la tour et sécuriser le site. En janvier, tout sera terminé."

Quelle est la prochaine étape ?

Il s'agit de valoriser ce site qui suscite déjà l'intérêt d'investisseurs. "La SPI, comme la Ville de Visé, tient à avoir une mixité de fonctions sur le site. On ne s’engage pas dans des projets gigantesques comme celui-ci pour refaire à terme des friches. On veut quelque chose qui crée un écosystème et qui revalorise Cheratte, poursuit Pierre Castelain. Il faudra donc envisager plusieurs fonctions sur le site. Cela peut tout à fait passer par du loisir. Et à ce titre, plusieurs investisseurs se sont déjà montrés intéressés, vu la situation du site et la particularité de la tour. Ils ont tout à fait conscience de la valeur patrimoniale du charbonnage."

Au total, ce sont 4.000m² qui sont valorisables au niveau du bâti et qui, en plus d'un pôle loisir, pourraient aussi être utilisés pour du logement et de l'activité économique.

Rappelons aussi que la Ville de Visé et la SPI ont signé tout récemment une convention qui permet de faciliter et d'accélérer la reconversion du site.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK