Chaudfontaine: bientôt des caméras dans les cours des écoles communales

Cinquante-deux caméras de surveillance vont bientôt être installées dans les cours des 6 écoles communales de Chaudfontaine (photo d'illustration)
Cinquante-deux caméras de surveillance vont bientôt être installées dans les cours des 6 écoles communales de Chaudfontaine (photo d'illustration) - © RTBF

Cinquante-deux caméras de surveillance vont bientôt être installées dans les cours des 6 écoles communales de Chaudfontaine. Leur placement sera voté ce soir, lors du conseil communal. De nombreuses autres localités ont déjà pris une décision similaire.

Ce qui motive les autorités calidifontaines à installer de telles caméras, c'est toute une série de vols, de dégradations, et même d'incendie involontaire comme celui qui a fortement endommagé l'école communale de Beaufays il y a 3 ans.

Des faits commis en dehors des heures de cours. Le dernier en date s'est déroulé à Mehagne, un autre village de la commune. Laurent Burton, bourgmestre faisant fonction de Chaudfontaine: "Récemment, l'école de Mehagne a été entièrement visitée avec des tags et des excréments à gauche et à droite, avec vraiment une intention de nuire assez désagréable. Le lundi matin, quand les directeurs et les professeurs arrivent, c'est vraiment désagréable. Au-delà du demi-traumatisme que les enfants peuvent subir, il y a quand même malgré tout une agression. Et on s'est dit stop, maintenant ça suffit!".

L'objectif n'est donc pas ici de filmer les écoliers durant les heures de classe ou pendant la récréation: "Absolument pas" confirme le bourgmestre. "Les caméras se mettent en route au moment où les enfants quittent l'école et elles cessent de fonctionner lorsque les enfants reviennent le lendemain matin, ou pendant les weekends évidemment. C'est vraiment le but".

Ces dégradations en série, c'est malheureusement un des effets pervers d'une décision de la commune, qui a voulu que les cours d'écoles deviennent des plaines de jeux ouvertes à tous en dehors des heures de classe. Ce qui est rarement le cas ailleurs.

A noter que l'installation et l'utilisation de ces caméras sont tout de même clairement encadrées par la loi sur la protection de la vie privée, mais aussi par ce qu'on appelle la loi caméras, en vigueur depuis une dizaine d'années. Elle précise notamment que si elles sont installées pour lutter contre le racket ou le vandalisme et qu'elles fonctionnent pendant les heures d'école, elles ne peuvent en aucun cas servir à prouver qu'un élève ou un enseignant arrive régulièrement en retard.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK