Chantier Boucle de l'Est : des "autoroutes" en plein bois !

Chantier Boucle de l'Est : des accès surélevés et temporaires vers les pylônes électriques
3 images
Chantier Boucle de l'Est : des accès surélevés et temporaires vers les pylônes électriques - © Tous droits réservés

Quand on se promène dans les Fagnes, il n’est pas rare de découvrir de larges routes aménagées en plein milieu des bois. C’est notamment le cas du côté de Berinzenne, sur les hauteurs de Spa.

Des accès vers des pylônes électriques

Ces routes, qui semblent mener au bout de nulle part, sont des accès vers des pylônes électriques. Elia, le gestionnaire du réseau haute tension en Belgique, démonte et remplace les 111 pylônes électriques. 

Ce chantier s'effectue dans le cadre du projet "Boucle de l’Est". Cette nouvelle liaison aérienne permettra de développer la productivité verte. Elle  se réalise sur les communes de Stavelot, Malmedy, Spa, Stoumont et Trois-Pont. 


 

Cela permet la conservation du sol avec le moindre impact possible sur l’environnement

Pour atteindre ces pylônes, les machines de chantier doivent y avoir accès. D’où ces routes aménagées en plein milieu des bois. "Ces accès sont temporaires. A chaque fois qu’une étape sera passée, les différents accès seront enlevés pour permettre la conservation du sol avec le moindre impact possible sur l’environnement. Ces accès sont surélevés, c’est une première en Belgique. La première phase consiste à la mise en place d’un triple géotextile au niveau du sol. La seconde consiste à l’empierrement de l’accès. Ensuite, nous finissons par l’installation d’une couche de petits cailloux d’environ 5 centimètres. Ça permet à toutes les machines, qui sont importantes quand on a des travaux sur les pylônes, de n’avoir aucun impact sur le sol dans les forêts", explique Julien Madani, responsable communication des projets d’infrastructures chez Elia.

Ce vaste chantier de Boucle de l’Est s’achèvera en principe dans 3 ans. La nature devrait alors reprendre ses droits.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK