Chaine humaine entre Tihange et Aix-la-Chapelle: la direction de la centrale invite au dialogue

C'est ce dimanche qu'une chaine humaine de 90 km va tenter de se constituer entre Tihange et Aix-la-Chapelle en passant par Liège et Maastricht. L'objectif des organisateurs, la plateforme Stop-Tihange, est de sensibiliser la population et les responsables politiques au risque potentiel que représentent certains réacteurs nucléaires.

Cette initiative a fait réagir la direction de la centrale de Tihange, qui invite les manifestants au dialogue et propose de rencontrer certains de leurs représentants dimanche, jour où doit se former cette chaîne humaine: "Nous espérons pouvoir échanger de façon constructive avec les représentants de ce mouvement populaire" explique le directeur du site.

Engie Electrabel, le propriétaire des centrales nucléaires, dit "entendre les craintes de la population, en particulier dans les régions transfrontalières en Allemagne et aux Pays-Bas" et affirme vouloir "répondre en toute transparence aux questions concernant les centrales nucléaires belges".

A l'évidence, voir plusieurs milliers de manifestants -on cite le chiffre de 60 000- constituer cette chaine humaine au départ de Tihange, c'est une perspective qui turlupine et pique au vif la direction de la centrale.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK