Carrefour de Belle-Ile: le "mauvais choix" il y a 20 ans, critique l'UCM

Le fermeture du Carrefour de Belle-Ile, à Liège, est prévue pour le 30 juin.
Le fermeture du Carrefour de Belle-Ile, à Liège, est prévue pour le 30 juin. - © RTBF

Alors que la fermeture du Carrefour de Belle-Ile, à Liège, est prévue pour le 30 juin, l'UCM déverse un panier de critiques. L'Union des Classes Moyennes liégeoise estime en effet que la responsabilité des politiques est engagée dans ce dossier.

"Mauvais choix"

Selon l'UCM, les autorités communales ont fait le mauvais choix il y a une vingtaine d'années. A l'époque, ils ont en effet soutenu la construction du centre commercial Belle-Ile alors que l'Union des Classes Moyennes et les commerçants du centre-ville s'y opposaient farouchement.

Président de l'UCM de Liège, Marc Vilet estime que l'histoire lui donne aujourd'hui raison. "Une multinationale a simplement décidé de changer sa politique en laissant un espace vide d’un tiers de la surface du centre commercial de Belle-Ile, avec une perte de clientèle pour tous les commerces implantés dans la galerie (…) La responsabilité politique dans ce dossier est engagée ! Des décisions qui ont été prises au siècle dernier… les conséquences sont là aujourd’hui ! On demande donc aux responsables politiques liégeois de créer une cellule de reconversion, avec les différents acteurs qui pourraient être autour de la table, afin de trouver une solution pour remplacer autant que possible l’attractivité de l’hypermarché qui va fermer ses portes."

Mardi, une marche pour le respect les travailleurs s'est justement dirigée vers Belle-Ile. Cette marche organisée à l'initiative de la CSC a rassemblé un millier de participants. Elle a démarré de l'hôpital de la Citadelle pour aboutir au Carrefour de Belle-Ile, deux sites concernés par des mesures d'économies et des plans sociaux.

Nouvelles actions aux Carrefour de Belle-Ile et de Genk le JT du 08/02

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK