Carré à Liège: l'Aquarelle rouvre en septembre dans un édifice du 17e en partie restauré

Carré à Liège: le nouveau propriétaire Geoffroy de Paul compte rouvrir la discothèque "Le Premier" en septembre dans un édifice du 17e complètement rénové
2 images
Carré à Liège: le nouveau propriétaire Geoffroy de Paul compte rouvrir la discothèque "Le Premier" en septembre dans un édifice du 17e complètement rénové - © Tous droits réservés

L'année prochaine, vous irez peut-être danser à Liège, la salsa du démon dans l'ancien refuge d'une abbaye datant du 17e siècle... Le bâtiment, les habitués du Carré le connaissent bien. Situé rue du Pot d'or, il abritait le café l'Aquarelle et la discothèque Le Premier. Fermé en 2013, l'immeuble fait peine à voir: vitres brisées, corniches dégradées...

Le coup de coeur d'un amoureux du patrimoine 

Son nouveau propriétaire Geoffroy de Paul de la société GDP a décidé d'investir plus de deux millions pour rénover l'ensemble et rouvrir en septembre 2019, le café-discothèque qui devrait toujours s'appeler "Le Premier". "Je ne suis pas liégeois mais je suis amoureux du patrimoine. C'est pour ça qu'on a acheté le bâtiment parce que si c'était pour une question de rentabilité, on aurait fait autre chose. C'est vraiment un coup de coeur. On avait la première partie du bâtiment (l'ancien café à côté El Chicco) et quand la suite a été à vendre, on s'est dit qu'on devait l'acheter pour faire le bâtiment comme il était d'origine. On a relié les deux bâtiments." 

Retour de la discothèque Le Premier avec des DJ du monde entier 

La fonction du bâtiment devrait à terme rester la même: un café au rez-de-chaussée et une discothèque au premier. Avec un concept: "Le Premier recevra des DJ du monde entier. Ils feront un tour par un autre établissement en Belgique, la Hollande pour venir à Liège, ce qui donnera un caractère un peu international à cet établissement." 

"Rendre à l'ancien refuge du Val Benoît son aspect 18e plutôt que 17e"

L'architecte, Thomas Kuypers de l'atelier Phi explique que l'ancien refuge du Val Benoît sera complètement restauré. "On va nettoyer les façades, remettre une protection sur l'ensemble, restaurer les pierres abîmées, les menuiseries et la toiture qui en a très besoin: il y a quelques années, des consoles en bois étaient tombées et une protection métallique a dû être mise en place. L'ensemble sera refait à l'identique en lui rendant son aspect 18e qui est celui que l'on voit maintenant. On ne va pas lui rendre son aspect 17e qui peut encore se deviner."  

Un des 3 édifices mis en valeur grâce au Fonds Forgeur  

Enfin, notons que le fonds Richard Forgeur consacrera 80 000 euros à la restauration de la façade de l'ancien refuge de l'Abbaye du Val Benoît. Cette année, le Fonds Forgeur a aussi financé l'éclairage du retable de l'église Saint-Denis et participé à la restauration de l'église Saint-Antoine-et-Sainte-Catherine en Neuvice.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK