Carnavals 2021 : certains cortèges déjà annulés, d'autres dans l'expectative

Le carnaval, dans les cantons de l’Est ou encore à Dolhain, c’est sacré mais, aujourd’hui, avec la crise sanitaire, les comités organisateurs sont dans l’expectative. Un carnaval cela s’organise des mois à l’avance. Il faut trouver les thèmes, réaliser les chars, trouver les financements par des soirées. Or, les normes actuelles et l’incertitude avec des décisions qui changent de semaine en semaine ne permettent pas d’être serein.

Les comités se sont déjà réunis à plusieurs reprises. Certains ont d’ores et déjà décidé d’annuler, d’autres attendent encore un peu et enfin, il y a ceux qui ne renoncent pas mais modifient les programmes.

Pas de cortège du dimanche à Dolhain

A Dolhain, le comité des XIV a déjà pris sa décision : il n’y aura pas de cortège de carnaval le dimanche. Par contre, il y aura une parade de nuit qui aura lieu la veille, le samedi. Cette parade de nuit aurait dû se tenir au mois de mai. Elle avait bien sûr été supprimée. C’est la solution la moins risquée explique Christian Schyns, le président du comité des XIV :

"nous on a pu sortir lors du carnaval 2020 donc ce qu’on a proposé c’est d’organiser cette parade avec les mêmes thèmes, les mêmes costumes qui seront agrémentés de lumières, les mêmes chars, ce qui permet aux sociétés qui sont toutes de la commune de ne pas faire trop de frais supplémentaires en cas d’annulation obligatoire. Ce sera également le même Prince Carnaval qu’en février dernier"

Si la décision a déjà été prise autant de mois à l’avance, c’est que certains groupes commencent déjà en juillet à démonter les chars de l’année précédente pour repartir sur un autre thème : "et comme il n’y a pas eu beaucoup de manifestations pour collecter des sous, au niveau financier, ce n’est pas la joie et nous, on a envie de conserver nos sociétés locales", ajoute le président.

Pas de lancement du carnaval de La Calamine le 11 novembre à 11h11

C’est la tradition rhénane, le 11 novembre à 11h11, on lance les festivités carnavalesques à La Calamine notamment. Ce ne sera pas le cas cette année.

"Les préparations pour les manifestations en salle doivent déjà s’effectuer maintenant donc on a eu une réunion avec toutes les associations et on a décidé qu’il n’y aurait aucune manifestation en salle cette année ni l’ouverture officielle du 11 du 11 vu les circonstances sanitaires", explique Freddy Renier, le président du comité carnavalesque. Pour ce qui est du Rosenmontag, le Lundi des Roses, le clou du carnaval rhénan, le comité carnavalesque a décidé d’attendre : "c’est encore très loin alors on préfère attendre la fin octobre, début novembre pour prendre une décision définitive".

Même chose à Eupen ou à Plombières pour ce qui est des soirées en salle : rien cette année et on attend la fin d’année pour une décision pour le cortège même si, à La Calamine comme ailleurs, on ne s’en cache pas, l’optimisme n’est pas vraiment de mise.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK