Canicule: Spadel a vendu nettement plus d'eau durant la première quinzaine d'août

La période de canicule que nous venons de connaître a permis de vérifier une fois encore que plus il fait chaud et plus on boit de l'eau.

Le groupe Spadel a en effet clairement ressenti l'effet des fortes chaleurs sur ses ventes d'eau. L'entreprise spadoise a enregistré une forte progression de la demande au cours de la première quinzaine de ce mois d'août, mais elle doit  être nuancée.

Christophe Scharpé, porte-parole de Spadel, explique: "On a connu une forte progression qu'il faut toutefois nuancer par rapport à deux éléments. Le mois d'août de cette année est nettement meilleur que celui qu'on a connu l'année passée, qui était beaucoup plus frais et pluvieux. Sachant que, par contre, le mois de juillet 2019 était meilleur que celui qu'on a connu cette année. Et il y a un effet covid. Il y a encore une partie de l'horeca et de tout ce qui s'appelle la consommation à emporter qui n'est pas encore actif. Donc, sur la première quinzaine du mois d'août, par rapport au mois d'août de l'année passée, on a une progression de l'ordre de 30 à 40%. Mais, si on regarde plus globalement, sur la période du 1er juillet au 15 août, on est autour d'une progression de 4 à 5%."

Spadel n'a pourtant pas dû augmenter sa production. "Pour la bonne et simple raison que, pendant la période du confinement, nos usines ont tourné normalement, ce qui nous a permis de constituer nos stocks, que nous sommes en fait en train d'épuiser actuellement. Si, maintenant, il devait y avoir un nouvel épisode de canicule, alors il se pourrait qu'on augmente la production à ce moment-là.", détaille Christophe Scharpé. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK