Bruit et vitesse excessifs : des riverains de la vallée de la Lienne excédés par certains motards

A l'entrée du village de Trou de Bra
A l'entrée du village de Trou de Bra - © RTBF - Martial Giot

Des habitants de la vallée de la Lienne, dans le sud de la province de Liège, sont excédés par le comportement de certains motards. Ils sont nombreux à circuler dans cette région, en particulier durant les week-ends. Une partie prend les routes de la vallée pour un terrain de jeu. Les riverains ont alors l’impression de vivre au bord d’un circuit. Ils ont lancé une pétition. A Stoumont et à Lierneux, les autorités planchent sur des mesures. Elles ont tenu des réunions avec des représentants des riverains et du Service Public de Wallonie. D’autres auront lieu prochainement, avec des représentants des motards également. Des contrôles de police ont aussi été organisés. Vendredi, des motards ont défilé dans la vallée pour plaider leur cause.

Nous nous sommes rendus dans le village de Trou de Bra. "Les motos ne me gênent pas si elles roulent normalement dans le village et si elles ne font pas autant de bruit.", nous dit un riverain. Quand nous lui demandons si elles respectent toutes la limitation de vitesse, il répond : "Non, pas du tout.".

Un de ses voisins note : "Il y a ceux qui ont des grosses machines très silencieuses, à côté de ceux-là, il y a des machines très bruyantes.". "Pratiquement, toutes les motos sport ont des échappements super-sport, des échappements modifiés. Ils entrent dans la vallée, vous les entendez trois kilomètres à fond.", complète un autre riverain. Cette dame explique, elle : "Personnellement, ça ne me dérange pas. Moi aussi, je les entends, mais bon, ils sont vite passés."

Côté solutions, les riverains proposent : "Qu’on élargisse la zone 50.", "Reculer les deux plaques de quasiment un kilomètre dans chaque sens.", "S’ils se calmaient un petit peu dans la traversée du village, la solution serait toute trouvée.", "Depuis qu’il y a eu des problèmes, ils roulent plus doucement en passant ici dans le village.".

Comment accueillent-ils l’idée d’un radar tronçon ? "Pourquoi pas…", "Alors là, ce serait fini de jouer.", "Il faudrait essayer de vivre ensemble, il y a moyen.".

L’installation d’un radar tronçon, c’est le souhait des communes de Lierneux et de Stoumont. Une interdiction de la route aux motos n’est actuellement pas envisagée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK