Spa, Aubel, Dison, Visé... Ils sont bourgmestres depuis des décennies, mais prêts à rempiler

Certains des plus anciens bourgmestres de la province n'ont pas dit leur dernier mot...
Certains des plus anciens bourgmestres de la province n'ont pas dit leur dernier mot... - © RTBF

Ils sont bourgmestres depuis plusieurs dizaines d'années et ont choisi pour les prochaines élections, soit de ne plus être têtes de liste, soit de ne plus se représenter. Quatre bourgmestres sont dans le cas en province de Liège. Et certains n'ont d'ailleurs pas dit leur dernier mot.

Le plus âgé, c'est Joseph Houssa. 88 ans. Bourgmestre MR de Spa depuis 1983. Pour lui, la page se tourne. Il ne sera plus candidat et ne figurera donc pas sur la liste du MR, nous a-t-il annoncé.

Le plus jeune et le plus récent, c'est Jean-Claude Meurens. 65 ans. Bourgmestre MR d'Aubel depuis 23 ans. Il sera candidat en dernière place mais a déjà annoncé que même si son score le permet, il ne sera ni bourgmestre, ni échevin.

Les deux autres, ce sont ceux qui n'ont pas encore dit leur dernier mot. A commencer par le plus ancien : Yvan Ylieff, 77 ans, bourgmestre de Dison depuis... 1973. Il sera dernier sur la liste du PS mais si son score le permet, il assumera un poste exécutif : " Si l’électeur estime que malgré mon âge et malgré mon passé (bourgmestre depuis plusieurs décennies) je dois continuer, je respecterai son choix. Et comme échevin ? S’il manque de candidatures pour un mandat scabinal, pourquoi pas ? Mais je doute que ce soit le cas ", affirme-t-il.

Quant au dernier, c'est Marcel Neven, 73 ans, bourgmestre MR de Visé depuis 1989. Lui aussi sera dernier sur sa liste et ne refusera pas de rempiler comme bourgmestre ou de devenir échevin si son score le permet.

Tous sont de gros faiseurs de voix dans leur commune. Mis à part à Spa où c'est un choix personnel de Joseph Houssa, leur popularité a forcément été courtisées par leur parti, quitte à prendre le risque de les voir prolonger leur mandat actuel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK