Borlez: la ferme pédagogique de la Croix de Mer passionne les enfants

Quarante-six enfants participent à un stage à la ferme pédagogique de le Croix de Mer à Borlez.
4 images
Quarante-six enfants participent à un stage à la ferme pédagogique de le Croix de Mer à Borlez. - © RTBF Marc Mélon

Arrêt à la ferme, un lieu idéal pour passer des vacances ludiques et instructives. Nous nous sommes rendus à la ferme de la Croix de Mer à Borlez qui organise des stages pour les enfants. Pour les agriculteurs, c'est aussi une forme de diversification.

Quarante-six stagiaires

Les quarante-six stagiaires découvrent le métier d'agriculteur avec ses multiples facettes. Une vache laitière attend les enfants qui vont d'abord nettoyer son pis avant de la traire. Dans une étable, c'est le parcours du lait qui est expliqué aux enfants.

"On récolte le lait. Il va ensuite dans des usines. Puis, on le met dans des bouteilles, puis un camion l'apporte au magasin. On le prend, on le met dans le frigo et, le matin, on le prend au déjeuner", explique Romain Delannoy, un petit stagiaire.

"La qualité d'un bon lait, c'est qu'il soit sans poussière, qu'il soit un peu chaud et qu'il soit propre", ajoute le petit Elyot Burlet.

Une multitude d'animaux à nourrir

Après la traite des vaches, il faut nourrir les veaux au biberon. Ensuite, les enfants découvrent les animaux de la basse-cour. Lisa Hoogstoel, une petite stagiaire, les énumère : "Les poules, le coq, le dindon, le mouton, les chèvres, mais j'ignore ce qu'ils mangent".

Les enfants sont curieux et veulent découvrir un tas de choses. Pour les moniteurs, c'est un plaisir de les encadrer. "Quand les enfants arrivent le matin, ils voient les animaux en premier, raconte Ludivine Morgenthal, monitrice et enseignante à Bruxelles. Ils sont déjà très enthousiastes, ils vont vite voir les cochons, les veaux, ils peuvent déjà rentrer dans les étables."

Ce n'est pas rose tous les jours

Dans les exploitations agricoles, tout n'est pas rose tous les jours. C'est aussi un enseignement du stage. "Les enfants se rendent compte du labeur, que la vie à la ferme c'est 12 heures par jour, surtout quand il y a du bétail, confie Jacques De Marneffe, agriculteur et fondateur de la ferme pédagogique. Ils comprennent aussi que tout n'est pas tout rose."

"Ils ont assisté par exemple cette semaine à la mort d'un petit veau, ils étaient choqués, ils croyaient que tout était plus rose, plus beau mais la réalité est là et ils la vivent toute la semaine.

Après cinq journées à la ferme, il n'y aura aucun contrôle à l'horizon. C'est un soulagement. Après tout, ce sont les vacances.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK