Bientôt des salles de cinéma au coeur de Seraing ?

Une ancienne halle industrielle à réhabiliter, avec du commerce, du logement, et... du cinéma, peut-être
Une ancienne halle industrielle à réhabiliter, avec du commerce, du logement, et... du cinéma, peut-être - © Erigès

La régie communale Erigès poursuit le dossier Gastronomia, un projet de réaménagement d'une ancienne halle industrielle de Cockerill en un ensemble de bureaux, de commerces et de logements. Elle a lancé un appel aux entrepreneurs et architectes urbanistes, et deux candidatures viennent d'être approuvées par le collège des bourgmestre et échevins.

Les deux équipes ne manquent pas d'intérêt, et de solides références. Elles rassemblent des poids lourds du secteur de la construction. L'une est groupée autour de la société Moury, qui s'est assurée de la collaboration du développeur anversois Life, qui intervient déjà sur le site du Val Benoit.

Mais c'est surtout l'autre concurrent qui retient l'attention. Il réunit Thomas & Piron, Franki, Galère et Gehlen, mais surtout, une firme inattendue s'est glissée dans les cartons: Imagix. Cette entreprise exploite des complexes cinématographiques hennuyers. Sa présence indique qu'une réflexion est en cours pour ouvrir quelques salles obscures dans la cité du fer. La mort clinique de Médiaciné ouvre évidemment de réelles perspectives, ailleurs dans l'agglomération.

Les promoteurs et leurs associés doivent à présent effectuer une visite technique approfondie du site au début décembre, et rentrer une proposition détaillée pour le mois de mars. Comme des subventions européennes ont été allouées pour la partie patrimoniale de Gastronomia, il reste cinq ans pour boucler l'opération.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK