Bientôt des logements containers à Amay?

Un contenair témoin a déjà été installé sur le site (1)
2 images
Un contenair témoin a déjà été installé sur le site (1) - © RTBF - Olivier Thunus

La Commission consultative de l'aménagement du territoire d'Amay examinait jeudi soir la demande de permis d'urbanisme déposée par le Centre de formation et d'orientation d'Amay pour la construction, sur son terrain, d'un immeuble de logements composé uniquement de containers réaménagés. En cas de feu vert, ce serait une première en Région wallonne. L'avis de la commission n'a pas encore été rendu public mais l'octroi du permis par la commune d'Amay ne va pas de soi car certains problèmes se posent.

Ce projet, c'est un ensemble de 11 logements pour personnes seules. Des logements de petite taille: 25 à 50 mètres carrés. C'est un projet d'une asbl privée, le Centre de formation et d'orientation, mais qui fonctionne très majoritairement avec des subsides publics. Elle forme des demandeurs d'emploi et c'est le premier public visé par le projet. Etienne Leroy, directeur du centre: "Il y a dix logements qui sont pour une personne et un logement qui est pour une famille. C'est sur trois niveaux. L'idée est de pouvoir proposer, via l'agence immobilière sociale du Pays de Huy, ces logements en priorité à nos stagiaires qui restent entre trois mois et 18 mois, afin qu'ils puissent démarrer dans la vie dans de bonnes conditions et puis suivre leur vie et laisser la place à d'autres".

Ces logements containers ont une vocation sociale mais supposent aussi la domiciliation des personnes qui y résideraient. Et c'est en raison de leur superficie que l'octroi du permis n'ira pas de soi. Luc Mélon, échevin de l'urbanisme: "Si c'est pour du logement avec une domiciliation, il y a des règles de superficie minimum qui ne sont pas respectées dans ce cas-ci, d'accès à une voirie directement. Des règles sont totalement différentes et donc le traitement du dossier va poser problème".

Le Collège communal examinera une première fois le dossier le 13 octobre prochain. Il sera ensuite transmis pour avis aux fonctionnaires de la Région wallonne. Fin novembre viendra alors la décision d'octroi ou non du permis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK