Bi-dule et système D : un vélo liégeois au service des personnes handicapées

Edith Weustenraad et Léon Linotte s'occupent des derniers ajustements avant la commercialisation du Bi-dule.
Edith Weustenraad et Léon Linotte s'occupent des derniers ajustements avant la commercialisation du Bi-dule. - © RTBF

Trois roues, un vélo, une chaise roulante et un drôle de nom : le Bi-dule. C’est l’engin que sont en train de concevoir deux Liégeois. Un petit vélo pliable, avec ou sans assistance électrique, pour emmener une personne handicapée en balade.

Le véhicule n’est pas encore tout à fait au point. Aujourd’hui, le Bi-dule, c’est encore un prototype, en phase de test. Mais ses concepteurs espèrent bien pouvoir le commercialiser d’ici le mois de janvier. "C’est une chaise roulante, avec à l’arrière la structure d’un vélo normal dont on a retiré la roue. La fourche et le guidon se fixent sur la chaise roulante", décrit Edith Weustenraad, à l’origine du projet.

Je les imagine à l’extérieur, les joues rosies

Avec ou sans assistance électrique, le Bi-dule est entièrement pliable pour pouvoir le transporter dans le coffre d’une petite voiture. Il vise un public large : handicapés moteurs, personnes autistes mais "cela peut aussi servir à des séniors en perte d’autonomie. Je les imagine à l’extérieur, les joues rosies", se réjouit déjà celle qui se chargera de commercialiser le Bi-dule.

A la réalisation, Léon Linotte, mécanicien vélo à Trooz. Il lui reste quelques contraintes techniques à surmonter. " Il y a encore un problème à régler au niveau du pivot de la fourche. On utilise un cadre de vélo classique qui n’est pas tout à fait dans le bon angle", indique le vélociste, sans se décourager. Ce qui le motive dans ce projet ? "La prouesse technique de trouver des solutions pour fournir un matériel qui fera sourire ceux qui l’utilisent".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK