Benoît Hons, démissionnaire, remplacé par Alain-Gérard Krupa au collège communal de Neupré

Benoît Hons, démissionnaire, remplacé par Alain-Gérard Krupa au collège communal de Neupré
2 images
Benoît Hons, démissionnaire, remplacé par Alain-Gérard Krupa au collège communal de Neupré - © Tous droits réservés

Les groupes politiques de la majorité neupréenne se sont réunis, comme prévu, ce samedi matin, mais pas pour discuter d’une éventuelle motion de méfiance à déposer à l’encontre de l’échevin Benoît Hons. Et pour cause : comme il l’avait annoncé, au cas où il serait exclu de son parti, il a officialisé sa démission de tous ses mandats politiques.

Il s’est donc agi, simplement, de s’accorder sur le nom de son successeur au département de l’instruction. C’est Alain-Gérard Krupa qui, selon toute vraisemblance, après un vote au sein des instances locales, sera appelé à le remplacer au collège communal. C’est, en quelque sorte, un "homme du sérail" : fils d’un ancien secrétaire général de la fédération socialiste d’arrondissement et ancien député provincial en charge de l’enseignement, évincé au milieu des années nonante par un certain… André Gilles. La première suppléante, Shirley Drossart, hériterait du mandat de conseiller devenu vacant.

Les ennuis de Benoît Hons ne sont pas terminés pour autant. Il doit à présent affronter les conséquences professionnelles de ses propos sur les gens du voyage. Il a été écarté administrativement de ses fonctions de maître-assistant dans la haute école où il enseigne.  Selon nos informations, que le directeur général de l’enseignement provincial a refusé de confirmer ou démentir, l’intéressé aurait déjà été rappelé à l’ordre, ou du moins convoqué à deux reprises pour des "écarts de langage" envers ses étudiants. Dès la rentrée, ce lundi, une procédure disciplinaire devrait en bonne et due forme devrait s'engager. Avec des témoignages à charge, comme ces propos recueillis auprès d'un ancien étudiant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK