"Belgian Meat Partners", actionnaire de "Viande de Liège", fait aveu de faillite

Les temps sont durs, décidément, pour les bouchers de Droixhe. Voici deux ans, après un scandale sanitaire, le principal opérateur, le groupe Derwa, a été racheté par une association de cinq industriels du secteur, une société créée pour la circonstance et baptisée Belgian Meat Partners. Elle a relancé l’activité, sous une nouvelle marque commerciale, Viande de Liège. Cette filiale, voici deux jours, s’est placée en réorganisation judiciaire : la volonté, affichée au tribunal, c’est de se donner un délai de quelques mois, pour se mettre à l’abri des créanciers, et négocier une nouvelle-nouvelle formule, avec deux des partenaires.

Au surlendemain de cette annonce, c’est donc Belgian Meat Partners qui a déposé son bilan. Une manière de "couper le cordon ombilical", selon le chargé de communication de la firme. Une décision concertée, une manière d’alléger Viande de Liège d’une partie de ses dettes. Sauf que désormais, c’est un curateur qui est à la manœuvre. Et légalement, sa mission est de valoriser les actifs, c’est-à-dire de trouver la formule la plus intéressante, et donc de tenter de mettre plusieurs offres de reprise en concurrence. Une incertitude de plus. De quoi alourdir un climat déjà économiquement lourd pour les divers projets de redéploiement d’un pôle alimentaire dans la banlieue nord de l’agglomération.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK